Archives par étiquette : Pegida

Trolls antifascistes WIN

Au vu du danger représenté par les fachos et leurs idées (hélas présentes bien au delà de leurs rangs), l’antifascisme est une lutte sérieuse s’il en est. Mais le sérieux n’empêche pas de rigoler, surtout si c’est aux dépens des fafs, ce qui est d’ailleurs une des vocations initiales de FailFaf. Le rire peut très bien être une excellente manière de faire passer un message tout à fait sérieux, comme ce comique ridiculisant la pseudo théorie du racisme anti-blanc. C’est aussi un simple moyen de s’amuser tout en renvoyant ceux qui se prennent pour des surhommes au rang qui est le leur. Nous mettrons aujourd’hui quelques trolls antifascistes à l’honneur comme nous l’avions déjà fait avec ce joli détournement de tag ou cette manifestation de roms reprenant les préjugés racistes pour en montrer le ridicule.

Trolls antifascistes : la classe américaine !

Notre premier trollage de compétition date un peu puisqu’il s’agit d’une action menée par les artistes Missy Gaido et Jacob Flom à l’occasion d’un rassemblement nazi à West Allis dans le Wisconsin le 3 septembre 2011.

Les artistes trolls antifascistes Jacob Flom et Missy Gaido mettent en scène cette photographie de cette dernière devant les nazis tenant une pancarte "Hé nazis, souvenez-vous de Stalingrad".

Les artistes trolls antifascistes Jacob Flom et Missy Gaido mettent en scène cette photographie de cette dernière devant les nazis tenant une pancarte « Hé nazis, souvenez-vous de Stalingrad ».

Ce trollage n’était évidemment qu’un petit plaisir en complément d’un contre-rassemblement antifasciste de plus de 2000 personnes.

Trolls antifascistes : et hop la banderole a disparu !

Le 25 juin 2015 les racistes de PEGIDA défilaient à Nuremberg. Mais de facétieux trolls antifascistes leur avait préparé un joli numéro de prestidigitation.

 

Trolls antifascistes : Deutschland über alles

Pour terminer nous restons en Allemagne, à Berlin cette fois à l’occasion d’une manifestation anti-migrants organisée le 1er novembre 2015 par d’autres racistes, l’AFD.

L'Allemagne a décidément des trolls antifascistes de compétition (manifestation de l'AFD à Berlin le 1er novembre 2015).

L’Allemagne a décidément des trolls antifascistes de compétition (manifestation de l’AFD à Berlin le 1er novembre 2015).

Meilleurs vœux antifascistes WIN !

On peut être antifa et pour autant d’un conformisme plat. Ainsi, FailFaf désirait souhaiter à ses lecteurs et lectrices ses meilleurs vœux antifascistes pour 2016. Et comme il parait qu’on a jusque fin janvier pour le faire, on s’y met sans tarder.

Meilleurs vœux antifascistes !

Meilleurs vœux antifascistes !

Meilleurs vœux antifascistes pour 2016 !

Régulièrement, nous mettons de côté des liens ou des images en vue d’éventuels articles. La plupart du temps, ces liens et ces photos ne sont jamais utilisés, les articles auxquels ils étaient destinés étant avortés, soit par flemme, soit par manque de temps ou encore par doute sur la pertinence du projet. Pour fêter la nouvelle année, FailFaf décide de vous balancer un certain nombre de ces liens et illustrations mis de côté durant l’année écoulée. Mais attention pas question ici d’article de fond ou d’analyse, il faudra se contenter de matière brute pour un article à mi-chemin de la rétrospective Arte et du bêtisier 2015 TF1.

20 janvier 2015

Après les attentats des 7 et 9 janvier, la réponse unanime de la bourgeoisie française n’était pas encore l’État d’urgence. La mode était alors au « Patriot Act à la française ». Si on parle de mode, ce n’est pas juste que tout le monde utilisait ce terme, c’est que beaucoup le faisaient par pur mimétisme. La meilleure preuve ? Valérie Pécresse qui lors de la grande marche républicaine du 11 janvier (celle où tous les dictateurs du monde sont venus défendre la liberté d’expression pour les journalistes réacs, par contre, le droit d’être juif sans se faire tuer par des antisémites, personne n’en a trop parlé) a demandé un fameux « Patriot act à la française ». Ce même jour, son community manager a eu la gentillesse de nous le confirmer par écrit.

Valérie Pécresse réclame

Valérie Pécresse réclame « bien entendu un Patriot Act à la française ».

Mais le propre des modes, c’est de passer vite. Si l’idée de restreindre les libertés au nom de la lutte contre ceux qui s’attaquent à notre liberté est inamovible, l’expression « Patriot Act à la française » semblait déjà Has-Been 9 jours plus tard. Pécresse rétro-pédalait donc sur le terme précisant « je ne sais même pas ce qu’il y a dans le Patriot Act américain« . Bravo le Fail ! Précisons qu’après les attentats de novembre, la réponse du gouvernement fut tant réactionnaire (État d’urgence, déchéance de nationalité…) qu’il était difficile de les dépasser dans le sécuritaire sur le thème du terrorisme. Valérie Pécresse a donc décidé de faire sa campagne pour les régionales (victorieuse) sur la lutte contre la petite délinquance enfilant les perles rares comme la prison ferme pour les fraudeurs dans les transports en commun, les tests salivaires dans les bahuts…

31 janvier 2015

Parfois, on ne peut pas s’empêcher de rire ! Ce 31 janvier était prévue une manifestation des néonazis du NPD à Fribourg-en-Brisgau. Mais la manifestation a du être annulée après que les fachos… se soient trompé de train ! Véridique, on est obligé de mettre un lien sinon on nous accusera d’affabuler. A noter que cette erreur est liée à la crainte de se faire casser la gueule par les ultras de Francfort ; en Allemagne, les ultras antifascistes sont en plein essor. D’ailleurs, un peu plus tard dans l’année, ce sont des ultras de Cologne qui dégageront d’un train le dirigeant de l’AFD.

9 février 2015

Et en Suède, comment ça va pour Pegida ? A Malmö, ils appelaient à une manifestation ce 9 février. Il y avait du monde dans la rue, plus de 5000 … antifascistes, entourant 30 pauvres fachos humiliés.

Pegida humilié par les antifa à Malmö.

Pegida humilié par les antifa à Malmö.

Plus d’images (photos et vidéos) ici.

9 mars 2015

Ce jour là, la police interpelle en Picardie 16 boneheads (skinheads d’extrême droite) du White Wolf Klan, 13 d’entre eux seront mis en examen pour violences, vols, reconstitution de groupes de combat, incendies, infractions à la législation sur les stupéfiants et tentative d’homicide. Précisons que le WWK n’est autre que le nouveau label de la section locale de Troisième Voie, l’organisation dissoute en 2013 suite au meurtre de Clément Méric et que son chef, Serge Ayoub essayait alors de faire passer pour des saints victimes de la violence antifasciste.

28 mars 2015

A Manchester, c’était sensé être le White Pride Day 2015. Reconnaissons que les différences culturelles entre nazis et antifa donnent au mot un sens différent. Ainsi, pour eux la fierté consiste à courir dans les bras des flics dès qu’on a « croisé » les antifa !

6 juin 2015

2 ans : on n’oublie pas, on n’pardonne pas ! Deux ans après l’assassinat de Clément Méric par l’extrême-droite diverses manifestation étaient prévues. A Paris, un éventail assez large d’organisations appelaient à une manifestation « en hommage à Clément, et toutes les victimes du fascisme et des violences policières » (dans un contexte lourd de répression, avec notamment les évacuations musclées de migrants).

La manifestation parisienne fut cependant assez modeste, dans les 2000 manifestants. Appliquant la logique « pas de violences policières sans policiers », les flics infiltrés dans les cortèges s’en sont parfois fait dégagér en beauté !

Les flics se font sortir du cortège antifasciste le 6 juin 2015.

Les flics se font sortir du cortège antifasciste le 6 juin 2015.

On peut réécouter différentes prises de paroles ici.

18 juillet 2015

A Columbia (Caroline du sud) le KKK avait prévu une grande manifestation. Dès leur départ de leur marche, les contremanifestants leur barrent la route, vite repoussés par des policiers particulièrement virulents avec les noirs.

Les manifestants se partage un drapeau confédéré piqué au KKK.

Les manifestants se partage un drapeau confédéré piqué au KKK.

Bien que ne pouvant atteindre directement le cortège fasciste, les contremanifestants les ont suivis et harcelés. Finalement, les fachos ont du se réfugier dans un parking souterrain sous bonne garde policière et mettre fin à leur manifestation une heure plus tôt que prévu. Ceci n’a pas empêché quelques militants du Ku Klux Klan de prendre leur content de gnons et de perdre quelques drapeaux. Photos et belles vidéos sur cette page.

4 aout 2015

2015, année difficile pour les antifascistes. La crise s’aproffondit sans que la classe ouvrière ne parvienne pour l’instant à relever la tête. Il en résulte une décomposition politique fatigante, les lignes se brouillent et la confusion est générale. Cependant dans ce tableau noir, submergent de vrais halos d’espoir. Ainsi, alors que les ZAD ont tendance à être des foires au n’importe quoi en terme de politique et à abriter quelques réacs bien flippants, celle de Bure a décidé d’être claire et saine. Alors que les parasites du 14 juillet avaient décidé d’essayer d’y faire leur nid, ils se sont fait chasser dès leur arrivée ! Par ailleurs une discussion sur le confusionnisme et le complotisme a eu lieu durant le camp d’été, en voici la présentation.

15 août 2015

National Action pensait sûrement qu’en organisant sa White Man March de Liverpool un 15 août, la réaction antifasciste serait moindre et donc le fiasco moins assuré que d’habitude.

La réussite est totale. Si on oublie que la marche en question n’a jamais pu quitter la gare et qu’après avoir perdu quelques drapeaux et laissé quelques militants sur le carreau, les fachos ont du se réfugier dans l’espace des objets trouvés le temps que la police vienne les tirer de ce mauvais pas.

La White man march sur le départ

Les fachos ont cependant vite du mettre le genoux à terre.

Les fachos ont cependant vite du mettre le genoux à terre.

Ne soyons pas mauvaise langue, un des fachos a réussi à sortir de la gare.

Ne soyons pas mauvaise langue, un des fachos a réussi à sortir de la gare

Rassurez-vous, ses amis flics ont rapidement volé à son secours.

Rassurez-vous, ses amis flics ont rapidement volé à son secours.

Danni Brooks, un des leaders du National Front aura défendu son drapeau comme sa peau

Danni Brooks, un des leaders du National Front aura défendu son drapeau comme sa peau

En vain, son drapeau peut-être porté aux objets trouvés.

En vain, son drapeau peut-être porté aux objets trouvés.

Les hommes blancs fiers se sont vite replié dans la consigne de la gare pour s'y enfermer...

Les hommes blancs fiers se sont vite replié dans la consigne de la gare pour s’y enfermer…

... jusqu'à ce que leurs amis les flics viennent leur libérer la sortie.

… jusqu’à ce que leurs amis les flics viennent leur libérer la sortie.

Le bilan est tel que le leader de National Action a promis de ne plus remettre les pieds à Liverpool : amenons les fachos à la même conclusions pour tous les lieux !

16 septembre 2015

Demandez à un membre du Front National comment il qualifie un jeune qui consomme et distribue divers psychotrope, brûle des voitures, détériore les biens de membres du FN… Il y a des chances qu’il vous réponde que c’est de la racaille. Nous dirions « un militant frontiste ». C’est en effet ce pourquoi Adrien Desport a été condamné à 3 ans fermes le 16 septembre 2015.

Autocollant du FNJ pour les élections régionales 2010 en Ile de France :

Autocollant du FNJ pour les élections régionales 2010 en Ile de France.

A noter que la fédération du-dit Adrien Desport et ses complices, le FN 77, est habitué à faire parler d’elle comme l’a rappelé la horde.

22 septembre 2015

Ce jour là à Bruay-la-Buissière dans le Pas de Calais, le FN et les identitaires appelaient à un rassemblement anti-réfugiés devant la mairie. Malgré la concomitance d’une collecte de soutien aux migrants à Lille, l’Action Antifasciste NP2C s’est mobilisé dans la journée même et devancèrent les fachos avec une banderole Refugees Welcome devant la mairie, barrant ainsi la route aux fafs et empêchant leur rassemblement.

Le 22 septembre 2015 à Bruay-la-Buissière (62), l'Action Antifasciste NP2C déjoue le rassemblement raciste prévu.

Le 22 septembre 2015 à Bruay-la-Buissière (62), l’Action Antifasciste NP2C déjoue le rassemblement raciste prévu.

Les frontistes ont du abandonner dans leur fuite leur banderole, venue gonfler la liste de nos objets trouvés.

La banderole du FN portée disparue à Bruay !

La banderole du FN portée disparue à Bruay !

28 septembre 2015

A Greifswald, au nord de l’ Allemagne la manifestation raciste du jour n’a rassemblé que 30-40 personnes, qui sont parties sans leur unique banderole !

« Pour l’avenir de nos enfants » … nous ne vous laisserons pas exister !

10 octobre 2015

Tout avait bien commencé à Preston Pour les North West Infidels. Ils avaient sortis leurs plus beaux drapeaux SS, donné la parole à ce bon vieux Paul Pitt… Et puis les choses ont commencé à déraper. Il y a eu comme un rideau de fumée, et quand celui-ci s’est dissipé, il manquait aux pauvres nazis un peu de matériel !

North West Infidels

North West infidels

North West Infidels

3 décembre 2015

Pour continuer, on peut compléter encore un peu la partie Objets trouvés du site.

Par exemple peut-être l’Action Française Lyon cherche-t-elle une banderole ?

Banderole confisquée à l'Action Française par les antifascistes de Lyon.

Banderole confisquée à l’Action Française par les antifascistes de Lyon.

Camelots, ne cherchez plus votre banderole...

Camelots, ne cherchez plus votre banderole…

Bon pour votre banderole, ce n’est pas gagné, mais pour les explications, c’est par ici.

16 décembre 2015

On l’a dit pour Bouchet et ça reste vrai pour Rajoy : ce n’est pas une baffe à une crevure qui changera la situation politique, mais ça fait parfois du bien. Ici le plus plaisant ce n’est pas tant le crochet magistral asséné par ce jeune antifasciste des Ultras Pontevedra au 1er ministre d’Espagne que le fait qu’il ait été applaudit par une partie de la foule.

 

Le Fail de l’année

Ce fail d’honneur est décerné à Claude Hermant que nous avons pu suivre de janvier à décembre au fur et à mesure des progrès de l’enquête et des révélations. Les fachos prétendent souvent lutter pour l’ordre et contre la délinquance, disent se battre contre les dangereux islamistes pour notre sécurité et affichent des valeurs de camaraderie virile et indéfectible, de sens de l’honneur… Cette figure de l’extrême-droite identitaire lilloise incarne parfaitement cette vaste blague. Il est inculpé pour avoir tenu un trafic d’arme à but purement lucratif, accusé d’avoir fourni des armes au tueur antisémite Amedy Coulibaly et qui plus est il a été révélé dans l’année que c’était un indic de la gendarmerie… No comment ! Lire plus ici ou par exemple.

Claude Hermant le facho qui a armé Amedy Coulibaly.

Claude Hermant le facho qui a armé Amedy Coulibaly

Et encore une fois : Meilleurs vœux antifascistes pour 2016, nous vous souhaitons des luttes, des luttes, et surtout des luttes victorieuses !

Pegida France : lancement FAIL

Nous avions déjà évoqué ici les mobilisations fascistes HoGeSa, en Allemagne. Ces mobilisations surfant sur l’islamophobie avaient d’abord connu un gros succès avant de marquer le pas. Les initiateurs ont su tirer les conclusions qui s’imposaient tant du potentiel révélé que de ses limites. Ils ont donc décidé de faire muer leur mouvement vers quelques choses visant un plus large public que les hooligans et HoGeSa est devenu PEGIDA (patriotes européens contre l’islamisation de l’occident).1

Parti de Dresde, Pegida a connu d’emblée un réel succès. Le pari des organisateurs est de faire de la question de l’islamophobie un catalyseur en vue d’une recomposition du champs politique réactionnaire allemand vers l’extrême droite. Les manifs pour tous, dont des représentants étaient allés manifester sans succès en Allemagne et y rencontrer des néonazis locaux, figurent évidemment parmi les inspirations du mouvement, l’islamophobie jouant ici le rôle de l’homophobie alors.

Forts dans leur bastion de l’ex-RDA, le défi pour PEGIDA réside dans sa capacité à s’étendre sur tout le territoire allemand. Mais pas seulement. Car le nom du mouvement annonce la couleur, l’ambition des fachos est supra-nationale ; leur but est de créer un grand mouvement de tout l’occident (enfin, l’occident blanc, chrétien, hétérosexuel, cis, capitaliste … faut pas exagérer non plus !). Ainsi, si les fascistes anglais, trop habitués aux déculottées sur leur territoire, préfèrent rejoindre leurs camarades allemands (voir impression d’écran infra), des mouvements PEGIDA se lancent en Suisse, en France et en Belgique notamment.

L'ex leader de l'English Defense League annonce la venue de fachos anglais aux manifs PEGIDA allemandes du 5 janvier.

L’ex leader de l’English Defense League annonce la venue de fachos anglais aux manifs PEGIDA allemandes du 5 janvier.

Comme le signalaient nos voisins de plateforme de Bordeaux Bordel, c’est à Libourne que l’offensive française était lancée sous l’égide de  Christine Waneukem. Si on n’était pas matérialistes, on pourrait penser que la date choisie était de mauvaise augure. En effet, si la date était choisie pour s’aligner sur la mobilisation allemande, cette dernière pourrait bien être un point de bascule vers la pente descendante. En réalité, dès la précédente mobilisation du 22 décembre, les choses n’allaient plus si bien pour les fachos allemands. Dans plusieurs villes, les fachos étaient jusque 10 fois moins que les contre-manifestants antifascistes : 250 contre 2500 à Bonn, 200 contre 2000 à Bonn, sans compter les 12000 antifascistes réunis à Munich… et le pitoyable échec de la première tentative de manif à Berlin où ils n’étaient … que 3, rapidement chassés par les antifascistes ! Pour autant, les organisateurs restaient optimistes pour la rentrée 2015. Le bras de fer était lancé entre fachos et antifascistes pour ce 5 janvier, et ils sembleraient que les guerriers de l’occident chrétien ne l’ont pas gagné ! Si dans le fief de Dresde, ils étaient entre 15 et 20 000, soit autant voir plus que le 22 décembre, partout ailleurs ils ont été écrasés sous le nombre.

A Berlin, les fachos avaient beaucoup misé pour laver l’affront ayant clos 2014. Las, leurs 300 à 500 manifestants ont été littéralement bloqués par 5 à 6 000 antifascistes et ont du plier bagage sans avoir pu manifester.

A Berlin, les fachos de PEGIDA n'ont pas pu manifester, encerclés et bloqués par les antifascistes.

A Berlin, les fachos de PEGIDA n’ont pas pu manifester, encerclés et bloqués par les antifascistes.

A Marburg, Stuttgart, Rostock ou  Munich les fachos n’ont pas mobilisé plus de quelques centaines de personnes, chaque fois face à des milliers d’antifascistes. Le cortège antifasciste le plus impressionnant était à Cologne, où il a regroupé plusieurs dizaines de milliers de manifestants !2

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants antifascistes à Cologne (20 000 à 50 000 )

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants antifascistes à Cologne (20 000 à 50 000 )

A Cologne face à la forte mobilisation antifasciste, les quelques fachos présents replient piteusement bagages sous bonne protection policière.

A Cologne face à la forte mobilisation antifasciste, les quelques fachos présents replient piteusement bagages sous bonne protection policière.

Bref revenons en aux émules françaises, et à leur fer de lance aquitain. Afin d’éviter de paraitre trop impartiaux, nous laisserons l’organisatrice faire elle-même le compte-rendu de la mobilisation d’hier.

Mouarf !

Hélas, d’autres mobilisations sont en préparation dans différents pays dont la France où une manifestation est prévue à Paris le dimanche (habitus manif pour tous) 18 janvier à l’initiative de Riposte Laïque « pour exiger l’expulsion de tous les islamistes de France » (sic). On ne peut malheureusement pas compter sur le fait de n’avoir qu’un seul facho à se mobiliser cette fois, et pour être sûr de nettement les inférioriser, il faudra être beaucoup plus que trois à aller les contrer. Pour vous tenir au courant des initiatives PEGIDA et des contre initiatives, consultez régulièrement la page Facebook (oui, oui, on sait) NON a Pegida en France.

  1. même si officiellement, Pegida est une initiative individuelle sans aucun lien avec HoGeSa, poussant même l’hypocrisie jusque jouer les antinazis en adoptant un logo où la croix gammée est jetée à la poubelle. La réalité est bien différente de cette façade virginale et les nazis d’HoGeSa sont évidemment présents dans et derrière les manifs PEGIDA. []
  2. Si l’échec est cuisant pour les fachos, nous nous gardons cependant de tout triomphalisme, tout d’abord la très grosses mobilisation à Dresde montre combien le problème est ancré dans une partie des couches populaires. Surtout, la contre-mobilisation antifasciste a été en grande partie phagocytée par le SPD (les socio-libéraux locaux) et tenait du grand front républicain laissant la part belle aux patrons, aux institutions, aux Églises… Il est évident que si l’irruption des masses populaires pour faire barrage aux fachos est incontestable et salutaire, une telle mobilisation sans le moindre contenu ne résoudra aucun problème et ne permettra pas de battre l’extrême droite à plus long terme []