Archives par étiquette : Paris

Meilleurs vœux antifascistes WIN !

On peut être antifa et pour autant d’un conformisme plat. Ainsi, FailFaf désirait souhaiter à ses lecteurs et lectrices ses meilleurs vœux antifascistes pour 2016. Et comme il parait qu’on a jusque fin janvier pour le faire, on s’y met sans tarder.

Meilleurs vœux antifascistes !

Meilleurs vœux antifascistes !

Meilleurs vœux antifascistes pour 2016 !

Régulièrement, nous mettons de côté des liens ou des images en vue d’éventuels articles. La plupart du temps, ces liens et ces photos ne sont jamais utilisés, les articles auxquels ils étaient destinés étant avortés, soit par flemme, soit par manque de temps ou encore par doute sur la pertinence du projet. Pour fêter la nouvelle année, FailFaf décide de vous balancer un certain nombre de ces liens et illustrations mis de côté durant l’année écoulée. Mais attention pas question ici d’article de fond ou d’analyse, il faudra se contenter de matière brute pour un article à mi-chemin de la rétrospective Arte et du bêtisier 2015 TF1.

20 janvier 2015

Après les attentats des 7 et 9 janvier, la réponse unanime de la bourgeoisie française n’était pas encore l’État d’urgence. La mode était alors au « Patriot Act à la française ». Si on parle de mode, ce n’est pas juste que tout le monde utilisait ce terme, c’est que beaucoup le faisaient par pur mimétisme. La meilleure preuve ? Valérie Pécresse qui lors de la grande marche républicaine du 11 janvier (celle où tous les dictateurs du monde sont venus défendre la liberté d’expression pour les journalistes réacs, par contre, le droit d’être juif sans se faire tuer par des antisémites, personne n’en a trop parlé) a demandé un fameux « Patriot act à la française ». Ce même jour, son community manager a eu la gentillesse de nous le confirmer par écrit.

Valérie Pécresse réclame

Valérie Pécresse réclame « bien entendu un Patriot Act à la française ».

Mais le propre des modes, c’est de passer vite. Si l’idée de restreindre les libertés au nom de la lutte contre ceux qui s’attaquent à notre liberté est inamovible, l’expression « Patriot Act à la française » semblait déjà Has-Been 9 jours plus tard. Pécresse rétro-pédalait donc sur le terme précisant « je ne sais même pas ce qu’il y a dans le Patriot Act américain« . Bravo le Fail ! Précisons qu’après les attentats de novembre, la réponse du gouvernement fut tant réactionnaire (État d’urgence, déchéance de nationalité…) qu’il était difficile de les dépasser dans le sécuritaire sur le thème du terrorisme. Valérie Pécresse a donc décidé de faire sa campagne pour les régionales (victorieuse) sur la lutte contre la petite délinquance enfilant les perles rares comme la prison ferme pour les fraudeurs dans les transports en commun, les tests salivaires dans les bahuts…

31 janvier 2015

Parfois, on ne peut pas s’empêcher de rire ! Ce 31 janvier était prévue une manifestation des néonazis du NPD à Fribourg-en-Brisgau. Mais la manifestation a du être annulée après que les fachos… se soient trompé de train ! Véridique, on est obligé de mettre un lien sinon on nous accusera d’affabuler. A noter que cette erreur est liée à la crainte de se faire casser la gueule par les ultras de Francfort ; en Allemagne, les ultras antifascistes sont en plein essor. D’ailleurs, un peu plus tard dans l’année, ce sont des ultras de Cologne qui dégageront d’un train le dirigeant de l’AFD.

9 février 2015

Et en Suède, comment ça va pour Pegida ? A Malmö, ils appelaient à une manifestation ce 9 février. Il y avait du monde dans la rue, plus de 5000 … antifascistes, entourant 30 pauvres fachos humiliés.

Pegida humilié par les antifa à Malmö.

Pegida humilié par les antifa à Malmö.

Plus d’images (photos et vidéos) ici.

9 mars 2015

Ce jour là, la police interpelle en Picardie 16 boneheads (skinheads d’extrême droite) du White Wolf Klan, 13 d’entre eux seront mis en examen pour violences, vols, reconstitution de groupes de combat, incendies, infractions à la législation sur les stupéfiants et tentative d’homicide. Précisons que le WWK n’est autre que le nouveau label de la section locale de Troisième Voie, l’organisation dissoute en 2013 suite au meurtre de Clément Méric et que son chef, Serge Ayoub essayait alors de faire passer pour des saints victimes de la violence antifasciste.

28 mars 2015

A Manchester, c’était sensé être le White Pride Day 2015. Reconnaissons que les différences culturelles entre nazis et antifa donnent au mot un sens différent. Ainsi, pour eux la fierté consiste à courir dans les bras des flics dès qu’on a « croisé » les antifa !

6 juin 2015

2 ans : on n’oublie pas, on n’pardonne pas ! Deux ans après l’assassinat de Clément Méric par l’extrême-droite diverses manifestation étaient prévues. A Paris, un éventail assez large d’organisations appelaient à une manifestation « en hommage à Clément, et toutes les victimes du fascisme et des violences policières » (dans un contexte lourd de répression, avec notamment les évacuations musclées de migrants).

La manifestation parisienne fut cependant assez modeste, dans les 2000 manifestants. Appliquant la logique « pas de violences policières sans policiers », les flics infiltrés dans les cortèges s’en sont parfois fait dégagér en beauté !

Les flics se font sortir du cortège antifasciste le 6 juin 2015.

Les flics se font sortir du cortège antifasciste le 6 juin 2015.

On peut réécouter différentes prises de paroles ici.

18 juillet 2015

A Columbia (Caroline du sud) le KKK avait prévu une grande manifestation. Dès leur départ de leur marche, les contremanifestants leur barrent la route, vite repoussés par des policiers particulièrement virulents avec les noirs.

Les manifestants se partage un drapeau confédéré piqué au KKK.

Les manifestants se partage un drapeau confédéré piqué au KKK.

Bien que ne pouvant atteindre directement le cortège fasciste, les contremanifestants les ont suivis et harcelés. Finalement, les fachos ont du se réfugier dans un parking souterrain sous bonne garde policière et mettre fin à leur manifestation une heure plus tôt que prévu. Ceci n’a pas empêché quelques militants du Ku Klux Klan de prendre leur content de gnons et de perdre quelques drapeaux. Photos et belles vidéos sur cette page.

4 aout 2015

2015, année difficile pour les antifascistes. La crise s’aproffondit sans que la classe ouvrière ne parvienne pour l’instant à relever la tête. Il en résulte une décomposition politique fatigante, les lignes se brouillent et la confusion est générale. Cependant dans ce tableau noir, submergent de vrais halos d’espoir. Ainsi, alors que les ZAD ont tendance à être des foires au n’importe quoi en terme de politique et à abriter quelques réacs bien flippants, celle de Bure a décidé d’être claire et saine. Alors que les parasites du 14 juillet avaient décidé d’essayer d’y faire leur nid, ils se sont fait chasser dès leur arrivée ! Par ailleurs une discussion sur le confusionnisme et le complotisme a eu lieu durant le camp d’été, en voici la présentation.

15 août 2015

National Action pensait sûrement qu’en organisant sa White Man March de Liverpool un 15 août, la réaction antifasciste serait moindre et donc le fiasco moins assuré que d’habitude.

La réussite est totale. Si on oublie que la marche en question n’a jamais pu quitter la gare et qu’après avoir perdu quelques drapeaux et laissé quelques militants sur le carreau, les fachos ont du se réfugier dans l’espace des objets trouvés le temps que la police vienne les tirer de ce mauvais pas.

La White man march sur le départ

Les fachos ont cependant vite du mettre le genoux à terre.

Les fachos ont cependant vite du mettre le genoux à terre.

Ne soyons pas mauvaise langue, un des fachos a réussi à sortir de la gare.

Ne soyons pas mauvaise langue, un des fachos a réussi à sortir de la gare

Rassurez-vous, ses amis flics ont rapidement volé à son secours.

Rassurez-vous, ses amis flics ont rapidement volé à son secours.

Danni Brooks, un des leaders du National Front aura défendu son drapeau comme sa peau

Danni Brooks, un des leaders du National Front aura défendu son drapeau comme sa peau

En vain, son drapeau peut-être porté aux objets trouvés.

En vain, son drapeau peut-être porté aux objets trouvés.

Les hommes blancs fiers se sont vite replié dans la consigne de la gare pour s'y enfermer...

Les hommes blancs fiers se sont vite replié dans la consigne de la gare pour s’y enfermer…

... jusqu'à ce que leurs amis les flics viennent leur libérer la sortie.

… jusqu’à ce que leurs amis les flics viennent leur libérer la sortie.

Le bilan est tel que le leader de National Action a promis de ne plus remettre les pieds à Liverpool : amenons les fachos à la même conclusions pour tous les lieux !

16 septembre 2015

Demandez à un membre du Front National comment il qualifie un jeune qui consomme et distribue divers psychotrope, brûle des voitures, détériore les biens de membres du FN… Il y a des chances qu’il vous réponde que c’est de la racaille. Nous dirions « un militant frontiste ». C’est en effet ce pourquoi Adrien Desport a été condamné à 3 ans fermes le 16 septembre 2015.

Autocollant du FNJ pour les élections régionales 2010 en Ile de France :

Autocollant du FNJ pour les élections régionales 2010 en Ile de France.

A noter que la fédération du-dit Adrien Desport et ses complices, le FN 77, est habitué à faire parler d’elle comme l’a rappelé la horde.

22 septembre 2015

Ce jour là à Bruay-la-Buissière dans le Pas de Calais, le FN et les identitaires appelaient à un rassemblement anti-réfugiés devant la mairie. Malgré la concomitance d’une collecte de soutien aux migrants à Lille, l’Action Antifasciste NP2C s’est mobilisé dans la journée même et devancèrent les fachos avec une banderole Refugees Welcome devant la mairie, barrant ainsi la route aux fafs et empêchant leur rassemblement.

Le 22 septembre 2015 à Bruay-la-Buissière (62), l'Action Antifasciste NP2C déjoue le rassemblement raciste prévu.

Le 22 septembre 2015 à Bruay-la-Buissière (62), l’Action Antifasciste NP2C déjoue le rassemblement raciste prévu.

Les frontistes ont du abandonner dans leur fuite leur banderole, venue gonfler la liste de nos objets trouvés.

La banderole du FN portée disparue à Bruay !

La banderole du FN portée disparue à Bruay !

28 septembre 2015

A Greifswald, au nord de l’ Allemagne la manifestation raciste du jour n’a rassemblé que 30-40 personnes, qui sont parties sans leur unique banderole !

« Pour l’avenir de nos enfants » … nous ne vous laisserons pas exister !

10 octobre 2015

Tout avait bien commencé à Preston Pour les North West Infidels. Ils avaient sortis leurs plus beaux drapeaux SS, donné la parole à ce bon vieux Paul Pitt… Et puis les choses ont commencé à déraper. Il y a eu comme un rideau de fumée, et quand celui-ci s’est dissipé, il manquait aux pauvres nazis un peu de matériel !

North West Infidels

North West infidels

North West Infidels

3 décembre 2015

Pour continuer, on peut compléter encore un peu la partie Objets trouvés du site.

Par exemple peut-être l’Action Française Lyon cherche-t-elle une banderole ?

Banderole confisquée à l'Action Française par les antifascistes de Lyon.

Banderole confisquée à l’Action Française par les antifascistes de Lyon.

Camelots, ne cherchez plus votre banderole...

Camelots, ne cherchez plus votre banderole…

Bon pour votre banderole, ce n’est pas gagné, mais pour les explications, c’est par ici.

16 décembre 2015

On l’a dit pour Bouchet et ça reste vrai pour Rajoy : ce n’est pas une baffe à une crevure qui changera la situation politique, mais ça fait parfois du bien. Ici le plus plaisant ce n’est pas tant le crochet magistral asséné par ce jeune antifasciste des Ultras Pontevedra au 1er ministre d’Espagne que le fait qu’il ait été applaudit par une partie de la foule.

 

Le Fail de l’année

Ce fail d’honneur est décerné à Claude Hermant que nous avons pu suivre de janvier à décembre au fur et à mesure des progrès de l’enquête et des révélations. Les fachos prétendent souvent lutter pour l’ordre et contre la délinquance, disent se battre contre les dangereux islamistes pour notre sécurité et affichent des valeurs de camaraderie virile et indéfectible, de sens de l’honneur… Cette figure de l’extrême-droite identitaire lilloise incarne parfaitement cette vaste blague. Il est inculpé pour avoir tenu un trafic d’arme à but purement lucratif, accusé d’avoir fourni des armes au tueur antisémite Amedy Coulibaly et qui plus est il a été révélé dans l’année que c’était un indic de la gendarmerie… No comment ! Lire plus ici ou par exemple.

Claude Hermant le facho qui a armé Amedy Coulibaly.

Claude Hermant le facho qui a armé Amedy Coulibaly

Et encore une fois : Meilleurs vœux antifascistes pour 2016, nous vous souhaitons des luttes, des luttes, et surtout des luttes victorieuses !

White man march FAIL

Objets trouvés : White man march Fail

« _ Allo les fachos de la white man march Newcastle ? _ … _ Ici North East Antifascist, nous avons votre banderole de tête, par contre désolé pour votre union jack, vous ne le verrez plus même en photo, il a brûlé »

Plus d’infos ici

A noter qu’au niveau mondial, la White Man March semble avoir réussi à faire un encore pire flop que l‘an dernier, comme en témoigne ces terribles images de propagande :

L'immense mobilisation mondiale de défense de la race blanche.

L’immense mobilisation mondiale de défense de la race blanche.

Dans le même temps, il faut bien reconnaitre que la mobilisation pour la journée mondiale contre le racisme a également été, dans un contexte différent, bien plus faible qu’en 2014, sans comparaison possible évidemment avec la White Man March.

Quelques manifs bien dynamiques ont tout de même eu lieu dans différentes villes de plusieurs pays, comme celle-ci à Paris :

 Ou celle-là, à Athènes :

Manifestation antifasciste à Athènes ce 22 mars 2015.

Manifestation antifasciste à Athènes ce 22 mars 2015.

(plus de photos ici)

Solidarité Paris – Ferguson WIN

De Paris à Ferguson : ACAB. RIP Mike Brown. Par l'Action Antifasciste Paris Banlieue.

Tag de solidarité avec Mike Brown, jeune noir assassiné par les flics à Ferguson dans le Missouri.

Parce qu’à Paris comme à Ferguson, en France1 comme aux USA, la police, bras armé de l’État, assassine souvent impunément les pauvres, surtout quand ils sont noir ou arabes,

Parce que la solidarité de classe doit être internationale,

Big-up pour ce tag de l’AFA Paris Banlieue.

  1. sur les crimes policiers en France, ruez-vous dès septembre chez les bons libraires pour acheter l’ouvrage collectif Permis de tuer, chroniques de l’impunité policière

    Permis de tuer, chroniques de l'impunité policière

    Permis de tuer, chroniques de l’impunité policière

    []

Rassemblement Anti-racailles FAIL

Le 22 juin, quelques incidents ont éclaté à la suite de la victoire de l’équipe de football d’Algérie face à la Corée du sud. Des incidents, on l’a vu, totalement gonflés par l’intox d’extrême-droite et bien souvent provoqués par les flics eux-mêmes, comme à Roubaix, ou comme relaté ici, à Lyon où les flics n’ont pas supporté l’idée que les supporters pauvres et souvent issus de l’immigration sortent de leur quartier ghetto pour rejoindre le centre ville. Encouragés par leur succès d’estime sur internet, mais un peu vexés par le résultat de leur tentative d’agir dans la vraie vie qui ne fut pas de tout repos pour eux (voir la fin de l’article de La Gale), les identitaires ont voulu ratisser large en organisant un  » rassemblement anti-racailles  » lors du match Algérie-Russie, 3 jours plus tard.

Initié par Génération Identitaires (qui fait du buzz médiatique son unique marque de fabrique), son porte parole en tête, l’initiative est vite relayée par l’ensemble de l’extrême-droite, de l’UMP à jeune nation, comme nos amis Frank Guiot et Gabriac, en passant par des membres du FN, des cathos intégristes …

Exemples de comptes twitter ayant relayé l'appel au rassemblement anti-racailles.

Exemples de comptes twitter ayant relayé l’appel au rassemblement anti-racailles.

Comme on pouvait s’y attendre, l’initiative a rencontré un succès indéniable … sur internet, la page Facebook comptant actuellement 9000 Like.

Mais du virtuel au réel, le pas à franchir est parfois un pas de géant pour nos touts petits fachos. Pour juger de la réussite de leur rassemblement, le mieux est encore de laisser la parole aux fachos eux-mêmes.

Rassemblement anti-racailles : nous partîmes des milliers et nous arrivâmes à 8 ou 10.

Nous partîmes des milliers et nous arrivâmes à 8 ou 10.

Ils le disent eux-mêmes, malgré une couverture médiatique tout à fait injustifiable (le JT de TF1, rien que ça), leur initiative a été un flop total. Et désolé pour Sami Leretour, ce n’est pas que la page Facebook qui perd toute crédibilité, ce sont les fachos dans leur ensemble.

Une fois n’est pas coutume, les antifa sont plus cléments avec les fachos que les fachos eux-mêmes puisque le GALE parle d’une vingtaine de fachos en tout (mais éparpillés en plusieurs groupes). Pour le reste, ils confirment une humiliation totale de quelques fachos noyés dans une masse déterminée, obligés de courir et se cacher bien souvent. Plus de détails ainsi que le récit de la répression policière du 25 juin (car contrairement aux assertions des fafs, les violences policières sont au RdV) par La Gale.

Alerte antifasciste lundi 30 juin !

Ne gâchons pas notre plaisir, il y a de quoi rigoler de ce Fail magistral. Cependant, ce serait un grand tord que de considérer comme acquis que tout ira bien. Tout d’abord, le premier risque pour celles et ceux qui souhaiteront dans les temps à venir descendre dans la rue pour soutenir une équipe qui a le malheur non seulement de ne pas être la France, mais qui plus est d’être « arabe », vient bien entendu des forces de l’État. La répression a déjà tourné plein pot, mais la suite risque d’être encore bien pire, le préfet  annonçant par exemple pour ce lundi une réelle militarisation de Lyon.

Mais même des guignols nazillons, il faudra toujours se méfier tant qu’ils ne seront pas exterminés. Tout d’abord, même en étant peu nombreux, leur tactique peut évoluer et on n’est jamais à l’abri d’une petite ratonnade dont ils sont amateurs qui frapperait des personnes isolées et vulnérables. De plus, on sait que les mobilisations ont un côté aléatoire et peuvent vite passer de l’échec cuisant à la réussite (et vice-versa). Or, s’il est une qualité (?) qu’il faut reconnaître aux fafs, c’est un certain entêtement.

Dans le cas présent, ils persistent et appellent à des rassemblements le lundi 30 juin non seulement à Lyon, mais aussi à Lille, Roubaix, Maubeuge, Lens, Paris Champs-Élysées, Paris Barbès, Marseille et Nantes comme nous l’indique leur médium favori.

Pour l’occasion, à Lyon les fachos ont revu leur communication et n’appellent plus à un  » rassemblement anti-racailles  » (trop évidemment synonyme de volonté de ratonnade) mais à fêter le parcours de l’équipe de France. De même, à Roubaix, ils essayent de faire croire qu’ils sont contre les casseurs en général, publiant même des articles donnant la parole à des algériens qui condamnent les violences, à Babès, ils tentent le très consensuel « contre la violence ». Cela dit, les visuels utilisés et les commentaires sur les pages FB ne laissent aucun doute ni sur le public visé et le racisme inhérent aux initiatives, ni sur l’envie d’en découdre (enfin plutôt sur le fantasme d’en découdre en ayant largement le dessus !). Sans compter que leur camarades d’autres villes n’ont pas pris les mêmes gants.

Au final, le visuel et le mot d’ordre laissant le plus clairement voir la volonté des fachos sont encore ceux des lyonnais dont l’ironie sans aucune finesse laisse clairement entendre les velléités de ratonnade.

Ils ne se fouteraient pas un peu de notre gueule les anges de la cyber-réalité nazillone ?

Ils ne se fouteraient pas un peu de notre gueule les anges de la cyber-réalité nazillone ?

Il est primordial de ne pas laisser le moindre espace aux fachos ce lundi soir, les laisser agir en toute impunité serait leur offrir une occasion de reprendre la confiance, ce qu’on ne peut pas se permettre. A Lyon, leur échec du 25 tient en partie à l’important travail des antifascistes qui ont préalablement sensibilisé la population par voie de tractages, discussions… et qui par leur présence (d’ailleurs largement diffusée par les fachos qui tentent de faire croire à une manipulation des populations ignares par de machiavéliques antifascistes qui sont les vrais fascistes) ont aidé à repérer les fachos et à les interdire de séjour.

La coordination libertaire antifasciste de Lyon appelle à la mobilisation contre les violences policières et les menaces des fachos.

Ce lundi, partout en France et principalement dans les villes sus-citées, les antifascistes doivent s’organiser entre eux et se mobiliser massivement auprès de la population afin d’aider les personnes descendues dans la rue à ne pas se faire arrêter ni blesser par les flics, à faire respecter leurs droits, à débusquer et chasser les fachos !

Roma Day : Trolls WIN

Depuis le quatrième congrès de l’Union Romani Internationale (URI) en 1990, est instituée le 8 avril de chaque année, le Roma Day ; la journée internationale du peuple Rom (à prendre dans l’acceptation large du terme « Rom », sur la différence entre les deux sens de ce mot se reporter à Gens du voyage : un amalgame à déconstruire). La date a été choisie en mémoire du 8 avril 1970, jour où se tint à Chelsfield, le congrès de fondation de l’URI, première tentative des Roms de se doter d’un organe international de représentation sociale, politique et culturelle lors de laquelle ils se dotèrent d’un hymne et d’un drapeau.

Depuis, cette date annuelle est un jour de revendication pour la communauté Rom internationale, une occasion de dénoncer la tsiganophobie, de demander la reconnaissance du Samudaripen, de se battre pour ses droits, pour la reconnaissance de sa culture…

Il y a sûrement beaucoup à critiquer concernant l’URI et surtout la journée internationale du 8 avril qui a été en partie récupérée et dévoyée (notamment par des intégrationnistes cherchant à obtenir l’intégration des Roms dans les pays où ils vivent au prix de la négation de leur existence entant que peuple spécifique, ce qui est l’exact opposé du but initial de cette journée). Cependant cela reste une des rares occasions de mobilisation auto-organisée à l’échelle internationale pour le peuple Rom et une occasion toujours invisibilisée par les dominants de rappeler des revendications élémentaires.

Cette année, à Paris, un rassemblement était organisé à l’occasion de la solennelle déclaration de politique générale de Manuel Valls devant l’assemblée nationale. Un discours aussi important d’un des tenants de la tsiganophobie la plus dure (en parole ici, ici ou ici par exemple, en actes, voir les expulsions de camps) le 8 avril, l’occasion était trop parfaite pour laisser éclater la colère des Roms.

Les militants Roms présents ont choisi l’humour comme moyen d’expression mais un humour dont l’acidité mordante montre bien la colère face à la tsiganophobie permanente, jugez sur pièce :

Rassemblement parisien à l'occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l’occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l'occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l’occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l'occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l’occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l'occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

Rassemblement parisien à l’occasion du Roma Day du 8 avril 2014.

22 mars : tour du monde antifasciste WIN

Bim, un article de CR de la journée internationale de lutte antifasciste du 22 mars … plus de 15 jours après ! Désolé, on sait que les internet vous ont habitué à l’information immédiate, mais ici, ce n’est pas BFN-TV. On travaille à son rythme et on livre ce qu’on veut quand on le peut. Alors, si il y a des infos que vous aviez déjà, sautez 3 lignes, on vous a quand même trouvé quelques infos et photos sympas, et puis l’avantage d’un compte-rendu, c’est que ce n’est jamais dépassé. Deux ou trois semaines après, ça n’a pas changé et il y a toujours nécessité à essayer d’en tirer des conclusions et analyses.

Le 22 mars 2014, une journée internationale de lutte antifasciste était appelée par les militants grecs de Keerfa (voir leur appel). L’idée d’une journée où les antifascistes passent de l’internationalisme symbolique à sa transposition en acte en montrant qu’au delà des frontières les antifascistes sont unis dans un même combat contre de mêmes ennemis était plus qu’intéressante. De plus, la situation spécifique grecque (Aube dorée, puissance des mobilisations sur place…) donnait aux antifascistes de ce pays une sorte de légitimité les rendant plus aptes à voir leur mot d’ordre repris à l’échelle mondiale.

Pour autant, la difficulté à réussir ce genre d’appel réside dans les agendas et donc les rythmes de mobilisations qui sont différents d’un pays à l’autre et même, au sein des pays, d’une ville à l’autre. Il suffit pour s’en convaincre de faire le tour des principales mobilisations antifascistes qui ont eu lieu dans la semaine précédent le 22 pour s’en convaincre.

Par exemple, à Tokyo, le 16/12, le mouvement d’extrême-droite nationaliste et raciste (particulièrement envers les coréens) Zaitokukai organisait une parade et les antifascistes japonais ont décidé de les contrer en organisant un « mur humain antifasciste » inspiré de ce qui se fait tous les ans à Dresde. A une échelle évidemment moindre qu’en Allemagne, la mobilisation antifasciste fut une victoire puisqu’ils étaient trois fois plus nombreux que les fachos.

Manifestation antifasciste à Tokyo le 16/3

Manifestation antifasciste à Tokyo le 16/3

Manifestation antifasciste à Tokyo le 16/3

A Londres, United British Patriot espérait asseoir sa position de nouvelle première organisation faf britannique (profitant des multiples scissions de l’EDL) en organisant une « marche sur le parlement » sous le nom d’ English Volounteer Force (EVF). Réunissant à peine 100 personnes, les fachos ne doivent leur relative intégrité physique qu’à la protection policière qui a préféré s’en prendre aux 150 antifascistes présents qu’aux fachos qui voulaient soit-disant marcher sur le parlement. On dénombre 13 arrestation chez les antifascistes, mais on ne fera pas même semblant d’être surpris (compte-rendu plus complet ici).

Contre-manifestation antifa à Londres le 15/03

Contre-manifestation antifa à Londres le 15/03

Flicaille dépêche toi, les fachos ont besoin de toi

Flicaille dépêche toi, les fachos ont besoin de toi

Dans la série mort aux vaches (ou plutôt de la paradoxale mais néanmoins structurelle collusion des clowns fascistes et de la police républicaine, soi-disant ennemis), on peut glisser deux mots sur le bar franquiste Casa Pepe à Santa Elena, en Andalousie, qui n’a compté pour rester entier que sur un impressionnant dispositif policier lors du passage de la Columna Andaloucia (nom d’une des marches qui a convergé vers Madrid où 2 Millions de personnes ont manifesté contre l’austérité et le capitalisme le 22/03. Ce nom est un hommage à la milice anarchiste du même nom pendant la guerre civile de 36-37).

Le bar franquiste Casa Pepe lourdement protégé par la garde civile

Le bar franquiste Casa Pepe lourdement protégé par la garde civile

Aux états-unis, les nazis appelaient sur internet à une grande marche suprématiste le 15 mars, décentralisée dans chaque État et intitulée « White Man March » à laquelle ils prétendaient même donner une importance mondiale dans la lutte contre le métissage qui menacerait la race blanche.

La première leçon qu’on peut en tirer, c’est que leur mobilisation a été microscopique. Six connards à un carrefour à Birmingham,  en Alabama, deux pour tenir une banderole le temps d’une photo à diffuser sur internet dans le Kentucky et à Branson dans le Missouri …

L'immense manifestation suprématiste de Branson, Missouri

L’immense manifestation suprématiste de Branson, Missouri

La deuxième leçon, c’est que par contre dans plusieurs États, les antifascistes se sont très bien mobilisés et ont humilié les néonazis. En Arizona, les nazis devaient manifester à Tempe, dans la banlieue de Phoenix. Deux cortèges antifascistes, l’un de type black bloc, l’autre plus familial, ont massivement convergé vers le lieu prévu par les nazis qui ont du annuler.

Manifestation antifasciste à Tempe, Arizona

Manifestation antifasciste à Tempe, Arizona

Scénario similaire dans l’Oregon

Dans l’Illinois, les antifascistes attendaient les nazis qui avaient RDV à 16h à Centralia. A l’heure dite, un seul nationaliste s’est pointé et a du repartir comme il a pu sous les coups de poings et les gaz lacrymogènes. Brandon Lashbrook, l’organisateur, affirme pour sa part être venu et avoir défilé … à 18h et seul avec sa copine (résumé ici) !

A Istanbul, l’heure était à la rage mais pas à la fête pour les antifascistes qui participaient le 15 mars aux funérailles de Berkin Elvan, jeune antifasciste de 15 ans assassiné par les flics. 2 Millions de personnes ont célébré ses obsèques la rage au ventre. Loin de faire profil bas, la flicaille turque a été fidèle à elle même, arrêtant 417 personnes, en blessant 52.

2 Millions de manifestants aux obsèques de Berkin Elvan

2 Millions de manifestants aux obsèques de Berkin Elvan

En Suède aussi, l’ambiance était à la tristesse autant qu’à la combattivité. Suite à l’agression par des néo-nazis de plusieurs militants féministes, antifascistes et socialistes le 8 mars à Malmö plusieurs d’entre eux ont été gravement blessés à l’arme blanche. Parmi eux, Showan Shattak ultra supporter de Malmö FF, particulièrement engagé dans la lutte antifasciste et contre l’homophobie dans les stades, a été poignardé et est toujours plongé dans le coma. Dimanche 16 mars, ce ne sont pas moins de 10.000 personnes qui ont manifesté leur solidarité et leur haine antifasciste à Malmö.

Des manifestations ont également eu lieu au Danemark, à Hambourg et dans différentes villes suédoises comme Göteborg, Luleå ou Umeå…

Le 16 mars, 2000 manifestants antifascistes à Goteborg, #KampäShowan

Le 16 mars, 2000 manifestants antifascistes à Goteborg, #KampäShowan

En France la principale cause de manifestation cette semaine là peut paraître plus futile, mais il était nécessaire de ne pas laisser le Front National faire sa campagne tranquillement sans riposter. De plus, comme à Lille où les antifascistes ont relayé le mot d’ordre Kampä Showan, ces manifestations contre le FN étaient aussi l’occasion de mener d’autres campagnes.

Manifestation antifasciste lors de la venue de Marine Le Pen à Lille le 20/03/2014

Manifestation antifasciste lors de la venue de Marine Le Pen à Lille le 20/03/2014

Bref, on ne va pas passer des plombes à lister toutes les mobilisations qui ont eu lieu de par le monde cette semaine là, ces quelques exemples suffiront à montrer qu’elles ont été nombreuses et chacun comprendra bien l’inconvénient ; les forces mises dans la préparation de ces mobilisations éparses n’étaient pas mises dans la construction de la journée internationale du 22 mars. Pourtant, malgré cet éparpillement, la date du 22 mars a été prise en charge rigoureusement dans de nombreuses villes du monde entier.

Affiches d'appel à quelques unes des manifestations pour le 22 mars

Affiches d’appel à quelques unes des manifestations pour le 22 mars

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres et photos des différentes manifs dans le monde, triées par pays, dans l’ordre alphabétique. Il n’y a pas de quoi crier victoire, la mobilisation, très inégale, était globalement très insuffisante. Les initiatives prises le même jour n’étaient pour autant pas réellement coordonnées ni coorganisées d’un pays à l’autre. Mais la proximité des thèmes abordés, la nécessité partout affichée de devoir s’en prendre à la main qui le nourrit (le capitalisme) pour un jour tuer le fascisme, les dizaines de milliers de manifestants au travers le monde… sont un signe d’encouragement à faire mieux chaque jour. Derrière le fascisme, se cache le capital, la lutte antifasciste, est internationale !

Allemagne

A Berlin, une manifestation dynamique et combattive a réuni un millier d’antifascistes sur lesquels une violente répression policière s’est abattue.

Angleterre

A Londres, environ 6000 antifascistes ont défilé jusque Trafalgar Square

A Londres, environ 6000 antifascistes ont défilé jusque Trafalgar Square

Brésil

Les antifascistes brésiliens étaient surtout mobilisé par la grande journée antifasciste du 1er avril, 50ème anniversaire du coup d’état fasciste. ça ne les a pas empêché d’organiser des manifs plus ou moins importantes le 22 à São Paulo, Rio de Janeiro, Florianopolis, Campinas, Bauru, Cuiaba, Recife, Fortaleza, Sobral, ou encore Criciuma. La plupart de ces manifestations portaient soit sur l’anniversaire du coup d’état, soit étaient des contre-manifestations face à des « marches des familles » organisées par des fachos (toute ressemblance avec des évènements survenus en France…).

Ils n’étaient que quelques dizaines à Campinas :

ou encore à Fortaleza :

Mais plus de 1500 à São Paulo :

A Rio de Janeiro, les flics ont attaqué le cortège antifa, sous l’œil ravi des fachos qui réclamaient le retour de la dictature :

(plein de photos et vidéos ici).

Catalogne

"Unité contre le sexisme et le racisme" Ils étaient 5000 à défiler à Barcelone malgré la concurrence de la manif centrale à Madrid qui a regroupé 2Millions de personnes.

Corée du sud

En Corée du sud aussi, le 22 mars a mobilisé

En Corée du sud aussi, le 22 mars a mobilisé

Danemark

A Copenhague, un millier d'antifascistes ont tenu le pavé

1000 manifestants contre le fascisme et le racisme à Glasgow
1000 manifestants contre le fascisme et le racisme à Glasgow

Euskadi

Ils étaient plusieurs centaines d'antifascistes dans les rues de Bilbao

Ils étaient plusieurs centaines d’antifascistes dans les rues de Bilbao

La manifestation devant la prison de Baiona (Bayonne)

La manifestation devant la prison de Baiona (Bayonne)

États-Unis

A Chicago (1ère photo) et à New-York (2ème photo) des antifascistes ont manifesté vers le consulat de Grèce.

Bilinguisme de rigueur pour la manif antifa de Chicago

Bilinguisme de rigueur pour la manif antifa de Chicago

 France

A Avignon aussi, les slogans antifascistes ont résonné malgré une pluie battante !

A Avignon aussi, les slogans antifascistes ont résonné malgré une pluie battante !

A Nantes, ils étaient 200 derrière cette magnifique banderole

A Nantes, ils étaient 200 derrière cette magnifique banderole

Une centaine de personne a défilé derrière la banderole du Bloc AntiFasciste de Nancy

Une centaine de personne a défilé derrière la banderole du Bloc AntiFasciste de Nancy

A Paris, l’Union Nationale des Sans-Papiers a été à l’initiative d’un appel assez large. La préparation a été prise en charge assez rigoureusement par certains groupes. Par exemple, outre les traditionnels tracts et affiches, la communication des semaines précédentes s’est appuyée sur des supports plus inhabituels : banderoles, tags …

Banderole déployée la semaine précédent la manif

Banderole déployée la semaine précédent la manif

 

A Paris, ils étaient 3000 à manifester à l'initiative de l'Union Nationale des Sans-Papiers

A Paris, ils étaient 3000 à manifester à l’initiative de l’Union Nationale des Sans-Papiers

(On trouvera un compte-rendu complet ici, ainsi qu’une vidéo et quelques photos).

La coordination sans-papier Bretagne s’est saisie de la date du 22 pour organiser un rassemblement devant le Centre de Rétention Administrative de Saint-Jaques-de-la-Lande, à côté de Rennes. 250 à 300 personnes sont venues y dénoncer toutes les expulsions et le principe même de la rétention administrative.

Manifestation contre toutes les expulsions devant le CRA de Saint-Jaques-de-la-Lande

Manifestation contre toutes les expulsions devant le CRA de Saint-Jaques-de-la-Lande

La manifestation antifa du 22 mars à Strasbourg

La manifestation antifa du 22 mars à Strasbourg

A Strasbourg, malgré les tentatives de magouilles et de division des réformistes plusieurs centaines de manifestants ont pu faire entendre la voix d’un véritable antifascisme radical (explications, photos et nombreuses vidéos ici)

A Toulouse, ils étaient environ 300 à 400.

A Toulouse, ils étaient environ 300 à 400.

Grèce

A Athènes, ils étaient plusieurs milliers de migrants et antifascistes (au moins 4000).

Ils étaient un millier à défiler dans la ville Crète de La Canée.

Manifestation antifasciste à Cork, également dans le sud de l'Irlande

Manifestation antifasciste à Cork, également dans le sud de l’Irlande

Plus de 200 manifestants contre le racisme à Dublin également.

Plus de 200 manifestants contre le racisme à Dublin aussi.

 Italie

Cortège des étudiants antifascistes lors de la manif de Naples.

Cortège des étudiants antifascistes lors de la manif de Naples.

Grosse ambiance lutte des classes à Rimini, pour les quelques centaines d'antifascistes présents

Environ 700 personnes ont défilé à Cardiff (pays de Galles) contre le racisme et le fascisme

Environ 700 personnes ont défilé à Cardiff (pays de Galles) contre le racisme et le fascisme

Toutes les manifestations ne sont pas recensées ici. Il y avait par exemple des manifestations dans plusieurs villes de Grèce, à Lyon, en Italie, à Melbourne, à Séville, en Amérique du sud … Cela dit, ces quelques reports donnent déjà une idée. Mais la mobilisation ne s’est pas cantonnée à des manifestations. Dans plein de villes se sont également tenus des débats, ateliers pratiques, repas de solidarité, projections de films, concerts, expos …. les idées n’ont pas manqué.

Au Pays Basque, Baiona (Bayonne) et Kanbo (Cambo-les-bains) se sont répartis manif, repas, débat et concerts

Au Pays Basque, Baiona (Bayonne) et Kanbo (Cambo-les-bains) se sont répartis manif, repas, débat et concerts

A Bruxelles, plusieurs organisations organisaient un débat à 18h, suivi d’un concert.

 

A Marseille, le collectif MSED a tenu toute la journée un festival au programme chargé. Le soir, l’AFA Marseille organisait un super concert.

Du Punk et du Hip Hop antifa le 22 au soir à Marseille.

Du Punk et du Hip Hop antifa le 22 au soir à Marseille.

 

Journée antifasciste chargée à Strasbourg !

Journée antifasciste chargée à Strasbourg !

https://rebellyon.info/?Mobilisation-contre-la-montee-du-fascisme

 

 

Postiers parisiens WIN

Dans le 7ème arrondissement parisien, les postiers ont eu la désagréable surprise de trouver au milieu de la publicité à distribuer … des tracts du Front National ! Ces tracts n’étaient pas sous pli, il ne s’agissait donc pas pour les facteurs de distribuer le courrier (ce pour quoi ils sont payés) mais de faire de la propagande (publicité) pour le FN !

La poste ordonne à ses employés de faire la propagande du FN (photo sud PTT)

La direction de la poste ordonne aux postiers de faire la propagande du FN (photo sud PTT)

Une douzaine de facteurs de l’arrondissement a tout simplement refusé de se transformer en larbin du FN et a retiré les tracts du paquet. La direction de la poste, dont les méthodes autoritaires sont largement établies, a alors décidé de mettre la pression et envoyé des huissiers pour s’assurer que les facteurs distribuaient bien tout (donc y compris les tracts du FN), accumulant les coups de pression, les menaces de sanction…

Le syndicat Sud PTT a organisé plusieurs Assemblées Générales afin d’appeler les facteurs « à l’objection de conscience » et de les encourager « à la résistance ». C’est effectivement la seule attitude à adopter, quand un employeur public appelle à faire la campagne de l’extrême-droite, c’est le devoir de ses employés que de désobéir.

Ravalement de façades FN WIN

Le front national prend grand soin de son image, passant son temps à essayer de donner à voir une vitrine présentable. Les antifascistes ont décidé de les aider à soigner leur image en prenant en charge la déco des permanences du FN.

Permanence du FN à Nantes, le 10 novembre 2013

Permanence du FN à Nantes, le 10 novembre 2013

A Nantes, en novembre dernier, c’est à la peinture que la permanence du FN a été redécorée. N’en déplaise aux Fans de D&Co, le rouge et le noir, c’est quand même plus beaux que le vert anis et le orange. Et puis, quelques slogans bien sentis, ça fait au moins une permanence du FN avec du fond.

Mais comme les maçons du cœur, les antifascistes savent tout faire. Ils ne travaillent pas que la peinture mais font aussi la tapisserie comme ici à Paris le 30 novembre (voir le communiqué du Collectif Antifasciste Paris Banlieue).

Le local Brestois du FN, le 9/11/13. Avec les peintres à pied d'œuvre sur la photo ?

Le local Brestois du FN, le 9/11/13. Avec les peintres à pied d’œuvre sur la photo ?

A Brest, début novembre, la réfection de la permanence du FN rue Rabelais avait aussi commencé par la peinture extérieure. Mais, ce travail extérieur n’était pas suffisant. Des individus non identifiés mais visiblement altruistes ont décidé de s’occuper aussi de l’aménagement intérieur du local, fournissant même le mobilier le plus adapté aux frontistes (voir le télégramme).

[Edit du 5/3/14]

Cette activité semble décidément prisée en Bretagne, après Nantes et Brest, le FN nous apprend que c’est sa permanence de Rennes qui a été l’objet des se(r)vices de généreux antifascistes. Les décorateurs se sont principalement chargé de la peinture en ajoutant un peu de rouge et de noir à une façade dont le monochrome de bleu fatiguait un peu. Ils se sont aussi occupé de la ventilation des lieux en procédant à de multiples trous d’aération dans la porte.

Permanence FN de Rennes taguée et dégradée

Début mars, l’équipe de « les antfa ont du coeur » était à Rennes

Dictature socialo-bolchévique FAIL

Depuis quelques mois, ils l’ont suffisamment répété; nous vivons en dictature. Une dictature souvent qualifiée de dictature socialiste, voir dictature soviétique, voire dictature socialo-bolchévique ! Et tout le monde (ou presque) nous l’a dit.

Les orgas et « personnalités » d’extrême-droite nous l’ont dit:

Civitas parle de "dictature"Hollande "dictateur"Yvan Benedetti veut mettre à bas la "dictature socialiste"Manif pour tous : Bongibault compare Hollande à Hitler

 

La joyeuse petite famille des blogueurs réacs nous l’a dit unanimement:

Atlantico dénonce la dictature de Hollande et de la pensée de gaucheHollande mixé avec Mao, "semi-dictature" et "Etat policier"Encore "la dictature c'est maintenant""Non à la dictature de Hollande""Dictature socialiste" et Hollande "gros timonier"

 

Les élus UMP nous l’ont dit:

Cet élu UMP dénonce la dictature fiscale de Hollande

 

Le complot juif nous l’a dit:

 Le dictateur "Hollande 1er"

Les footballeurs nous l’ont dit:

Willy Sagnol trouve qu'une taxe est une dictature...

Même les petits n’enfants (que personne n’a manipulé ni influencé) nous l’ont dit!

"Police politique" et "dictature"

Du coup, on a finit par le croire, youpie! Enfin la dictature du prolétariat! On allait coxer du versaillais à gogo ! On pouvait jeter nos cagoules, maintenant on avait l’Etat, ses flics et sa justice de notre côté, la répression allait changer de camp!

Pourtant, cet été, ça ne nous est pas paru évident qu’on était sous une dictature socialiste. Par exemple, le 14 août à Marseille, lors du contre-rassemblement antifasciste face au FN, ce sont les antifas que la  « police d’Etat » de la « dictature socialiste » a gazés, matraqués et arrêtés.

La police "socialiste" gaze les antifascistes le 14/08/2013 à Marseille

La police « socialiste » gaze les antifascistes le 14/08/2013 à Marseille

Y aurait-il eu tromperie sur la marchandise? Non, fin août, les veilleurs nous apportaient deux bonnes nouvelles. D’une part  la police les aurait laissé se faire agresser par des hordes de lesbiennes et de lgbt-antifa hystériques sans intervenir pour les protéger lors de la veillée du 27 à Couëron, d’autre part leur manifestation parisienne du 31 serait interdite apprenait-on la veille. ça commence à sentir bon, peut-être qu’il fallait juste laisser le temps à notre nouveau régime de purger les derniers bourgeois capitalistes-démocrates qui étaient restés à la tête de la justice et de la police avant d’établir sa dictature socialo-bolchévique ?

La tendance à l’optimisme était immédiatement renforcée par l’annonce de l’ignoble censure qui a frappé les veilleurs. Non contente d’interdire leur démonstration de force parisienne et de les laisser se faire massacrer, la dictature socialiste a fait retirer de Youtube la vidéo que les veilleurs avaient posté pour montrer au monde entier la violence démoniaque qui s’était abattue sur eux avec la complicité passive des forces de l’ordre.

Bon, il faut bien comprendre que quand on a finalement pu visionner la vidéo sur Youtube on a été doublement déçus. D’une part, si elle a finalement pu rester en ligne, c’est que la censure révolutionnaire n’était pas encore au top, d’autre part, des agressions violentes, des coups etc. annoncés, on n’a pas vu grand chose. Tout juste de jeunes gens qui faisaient bien du bruit pour couvrir les pigneries emplies de foi (ceux qui ont la foi gémissent et le foie de génisse) des veilleurs, quelques slogans sarcastiques (Des classiques « Ah si Marie avait connu l’avortement… » ou « les grenouilles au bénitier, les gouines en liberté » au plus original « Nous on n’enterre pas nos enfants sous la terrasse », kassedédi à Dupont de Ligonnès).

Hélas, le 1er septembre, deux infos nous parvenaient confirmant que non, la dictature socialo-bolchévique, ce n’est pas maintenant, que les blogueurs réacs, les organisations et personnalités d’extrême-droite, les élus UMP, le complot juif et les petits n’enfants (que personne n’a manipulé ni influencé) prennent juste trop de drogue (les footballeurs eux n’ont pas besoin de drogue, ils prennent trop de ballons sur le crâne pour être lucides).

La première nous fut rapportée le 1er septembre mais concerne la veillée du 28 aout, à Nantes. C’était la dernière étape de la marche des veilleurs avant l’arrivée clandestine à Paris. Pour l’occasion, les homophobes avaient mobilisé assez massivement la bigoterie Ligérienne et vendéenne. En toute logique, en face, des progressistes de tous poils, notamment venus de la ZAD toute proche, sont venus se faire entendre. Immédiatement, on a pu constater que rien n’avait changé dans ce moche pays. Comme toujours les forces de l’ordre ont protégé les croisés de l’homophobie d’agressions hypothétiques (on les comprend, nous aussi nous sentons très agressés par les batucadas !). Comme toujours, gaz, matraquages, usage illégal des flashball et arrestations ont été pour les défenseurs de l’égalité pas pour ceux qui passent leur temps à débiter des conneries homophobes pourtant interdites par la loi.

Veilleurs Nantes

Quant à la fameuse marche finale des veilleurs sur Paris, elle a quand même été interdite, non ? Hum, disons que les socialauds ont trouvé un moyen de ne pas perdre la face. Ils ont dealé un truc avec les veilleurs; pas de manifestation en cortège déambulatoire afin que le ministre de l’intérieur ne passe pas encore plus pour un con que d’habitude, en échange ses sbires en bleu n’emmerdent pas les veilleurs et les laissent tranquillement faire leur rassemblement place de la concorde. C’est ce qui fut fait, on s’arrange bien entre socialauds et fachos-réacs.

Enfin, le 14 septembre, les nervis fascistes avaient appelé à une grande manifestation de soutien à leur camarade Esteban Morillo, assassin de l’antifasciste Clément Méric. De plus, le collectif SOS Tout petit avait ce jour là sa prière de rue mensuelle contre le droit à l’avortement à Tenon. Bien évidemment, les antifascistes, bien que beaucoup soient en déplacement à Marseille ce jour là, avaient décidé de ne pas lâcher le terrain aux complices du meurtrier fasciste et avaient annoncé des contre-initiatives. Le pouvoir ne s’est pas emmerdé à faire dans le détail, il a du même coup interdit toutes ces manifestations, celle des amis d’assassins comme des amis de victime, celles des fascistes et des sexistes comme celles des féministes et antifascistes. Bien sûr, des fachos comme des antifa sont quand même venus sur Paname. Si je vous dis qu’il y a eu au final 10 interpellations dont neuf suivies de garde à vue, devinez comment elles se répartissent?

Et oui, évidemment, une simple interpellation côté fachos et les neuf GAV pour les antifa !

Les antifascistes ne peuvent rien attendre de l’Etat, qu’il soit dirigé par le PS ou l’UMP, il ne feront rien contre les fachos qui servent avec zèle le capital et n’offriront aux antifascistes conséquents (donc anticapitalistes) que la répression, encore et toujours.

Bon, en vrai on vous l’avoue, on n’y a jamais trop cru à cette histoire de dictature socialo-bolchévique ! Vous savez pourquoi? Si il y avait réellement une dictature socialiste, les réacs et fachos de tous poils n’auraient peut-être pas la liberté de se plaindre partout dans les média et sur internet ! Ou alors ce serait une dictature socialo-bolchévique en carton, qui mériterait un EPIC FAIL pour son inefficacité!