Serge Ayoub: Cohérence FAIL

Ok, on sait c’est un peu facile, à ce rythme on pourrait en écrire des dizaines et on aurait  directement pu faire un unique article intitulé Serge Ayoub FAIL et y raconter le garçon dans son ensemble. Mais là, récemment, le skinhead à la batte a une actualité. Les média rances, en recherche constante de petits frissons et de grands audimats lui ont ouvert grand leurs portes. Ce doit être normal pour eux quand des fascistes assassinent de donner la parole à leur chef. Et en terme de FAIL, autant dire que Serge Ayoub a donné tout ce qu’il pouvait. Ce type a souvent une réputation de beau parleur voir d’intello, mais il faut bien dire qu’une réputation est toujours relative au milieu dans lequel la personne évolue et qu’en l’occurrence, les notions d’élocution et d’intelligence sont très, très relatives.

Cette interview de plus de 12 minutes donnée sur I-télé donne une petite idée de la tribune inespérée qui a été offerte à Serge Ayoub, comme un encouragement à multiplier les meurtres. Elle donne également une idée claire d’un Ayoub en pleine perdition. Vêtu d’un costard sorti tout droit d’une autre dimension, suant comme un bœuf (à se demander s’il n’a fait que la vendre, sa méthamphétamine), l’homme s’embrouille immédiatement sur les meurtriers qu’il ne connait pas mais a eu au téléphone, accumule les mensonges (sur la façon dont est mort Clément Méric, sur son absence de condamnation pour agression violente…), les phrases hachées au sens énigmatique, se coupent et se recoupent.

Mais le FAIL qu’on voulait mettre en lumière est ici au cœur de sa technique de défense : une victimisation sans limite. A 2’14 », il explique que les boneheads se sont fait agresser parce que l’extrême-gauche a l’habitude de s’en prendre à leurs semblables, à 4’15 », il dénonce la violence d’extrême-gauche, en fin d’interview, il redit que pour lui c’est le mort qui était l’agresseur et qu’il faut condamner.

Voilà qui cadre fort mal avec le discours antérieur de Serge Ayoub. Par exemple son documentaire Sur les pavés, un quasi one man show à la gloire d’Ayoub et ses amis au bras tendu. Serge Ayoub et deux ou trois guignols passent leur temps à se moquer des antifa qui jamais ne les ont battus, qui passaient leur temps à courir devant eux et les font bien rire à prétendre savoir se battre.

http://youtu.be/w0nTgtapZM4

Les téléspectateurs sont naïfs, il est facile auprès d’eux de se faire passer soit et sa mouvance pour des warriors à la cheville desquels personne n’est jamais arrivé, il est facile de se faire passer pour de pauvres victimes pourchassées par les ultra-violents d’extrême-gauche (et même pour un saint, à 9’40 »). Il est par contre un petit peu plus difficile de cumuler les deux en se faisant passer tour à tour pour l’un et pour l’autre. Cohérence FAIL.

2 réflexions au sujet de « Serge Ayoub: Cohérence FAIL »

  1. Ping : Serge Ayoub: Cohérence FAIL | FailFaf | ...

  2. Ping : Meilleurs vœux antifascistes WIN ! - FailFaf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *