FN : Investitures et dédiabolisation FAIL

Les élections municipales de 2014 sont une étape importante pour le FN. Elle doivent à la fois lui permettre d’augmenter substantiellement son nombre d’élus afin d’attirer plus facilement les notables locaux qui n’iront pas dans un parti incapable de leur procurer une planque ou un piédestal, et à la fois lui permettre de faire un pas de plus dans son opération de dédiabolisation permanente visant à le faire passer pour un parti « normal ».

Le seul hic dans ce super plan, c’est qu’il repose sur des êtres humains. Et oui, pour se présenter aux élections municipales, il faut des gens à mettre sur des listes, beaucoup de gens pour un parti sulfureux comme le FN, et ils sont difficiles à trouver, tous ces noms. Cependant, c’est parfois encore pire quand ils en trouvent.

textes et photos antisémites sur le FB de François Chatelain

Captures d’écran du Facebook de François Chatelain

Ainsi François Chatelain était pressenti pour être candidat du Front National à Tourcoing. Mais disons que ses publications FaceBook antisémites ne sont pas très compatibles avec l’opération de dédiabolisation du FN. Suite à l’interpellation d’un député UMP, le Front National s’est donc dépêché de s’en désolidariser et un communiqué du 4 septembre indiquait que Chatelain était « suspendu du Front National et [que] son investiture aux élections municipales lui a été retirée. » Ajoutant « il sera convoqué prochainement devant la commission de discipline du mouvement, en vue de son exclusion ».

Jusqu’ici, ça ne pose pas de problème au Front National, au contraire, il peut même l’utiliser pour montrer à quel point il est réactif et qu’il se débarrasse de ce genre d’éléments.

Strasbourg est l’exemple parfait des efforts entrepris par le FN pour modifier son image. Depuis près de 30 ans, la fédération était dominée par Christian Cotelle et Xavier Codderens, vieux briscards proches de Bruno Gollnicsh. Mais le FN « nouveau look » passe par un peu de nettoyage en Alsace.  Le président du FNJ 67, Olivier Garrecht, a été remplacé par  Baptiste Pierre et Christian Cotelle a été remplacé à la tête du FN 68 par Pascale Elles et lui qui espérait se présenter aux municipales à Strasbourg comme en 2008 a été prié de se présenter dans la modeste bourgade de Matzenheim (1500 habitants). A sa place, la direction nationale a préféré imposer André Kornmann, secondé de la « jeune et dynamique » Julia Abraham.

Recrue récente (2012), André Kornmann présente le profil parfait pour le petit jeu de comm’ du FN : avocat, ce qui fait toujours sérieux, maitre Kornmann, a surtout pour avantage d’être un ancien militant de centre droit et d’avoir été précédemment candidat sur une liste du Modem. Or le FN prend le plus grand soin à mettre le plus en avant possible ses différents transfuges, sensés démontrer que les gens quittent en masse les autres partis pour rejoindre le FN. Sans compter que son passé de centriste devrait aider à éloigner l’image d’extrémistes qui colle à la peau du FN. En lui adjoignant comme 2nde sur la liste Julia Abraham, jeune, femme, souriante, dynamique…, l’opération de communication devait être parfaite…

Maître André Kornmann ex pièce maitresse de la stratégie de dédiabolisation.

Maître André Kornmann ex pièce maitresse de la stratégie de dédiabolisation.

Devait, car Maître Kornmann est quand même bien perché et ouvre un peu trop grand son bec. Lors de sa conférence de presse début octobre, les fables qu’il a raconté font mauvais effet pour un Front National en quête de fréquentabilité. Il y a annoncé qu’une fois élu, il équiperait la police municipale (aux effectifs multipliés) de chiens d’attaque « de grande envergure » pour traquer les délinquants, que les écoles refusant d’appliquer des punitions ne seraient pas rénovées, que les familles de délinquants récidivistes seraient virées de leurs logement HLM, que les mendiants roumains seraient envoyés au consulat de Roumanie… Bref, il en a fait un peu trop et la direction du FN l’a amené à renoncer à sa candidature. Reste à trouver un nouveau pantin pour endosser le costume de parti respectable sur Strasbourg.

Julien Sanchez, lui, était déjà élu quand il a été condamné pour avoir laissé sur son mur Facebook des propos racistes, ça ne compte donc pas et il est d’ailleurs soutenu par son parti.

Par contre, Anne-Sophie Leclere, candidate à Rethel dans les Ardennes, n’aura pas cette chance. Épinglée pour un montage comparant Christiane Taubira à un singe posté parmi d’autres blagues racistes sur son compte Facebook, elle a le lendemain sur France 2 assumé son racisme en insistant lourdement:  

À la limite, je préfère la voir dans un arbre [accrochée] aux branches que la voir au gouvernement

Évidemment, question d’image toujours, elle a immédiatement été suspendue par le FN. Mais sur la liste pour les prochaines municipales, elle est remplacée… par son compagnon qui, s’il trouve le montage de sa compagne « déplacé », le qualifie néanmoins d' »humoristique » et trouve encore l’occasion de se plaindre en parlant pour changer de diabolisation dont le Front National serait victime ! On mesure parfaitement tout ce que cette suspension va changer!

A chaque fois, la direction du FN se défausse en considérant le cas individuellement. Dans un cas, Florian Philippot parle « d’erreur de casting », dans chaque cas, la direction se vante de la célérité avec laquelle elle remédie au problème (mais toujours après que l’affaire soit devenue publique, comme si la direction du FN était toujours au courant après tout le monde de ce que disent, pensent et écrivent ses candidats) et parle de « dérapages ». Effectivement on voit que c’est l’ensemble du champs politique qui est concernée par les envolées racistes et les petites phrases dégoutantes ne manquent pas dans les autres partis. Mais le fait que le FN ait contaminé l’ensemble des partis ne suffit pas à le dédouaner, d’autant que la question ne doit pas être considérée individuellement mais bien de manière globale. Ce n’est pas un raciste assumé qui s’est glissé par erreur dans les candidats frontistes mais les candidats tombent les uns après les autres (on s’en tient ici aux faits avérés, sans s’attarder sur les rumeurs non vérifiées bien que plausibles, comme Laurent Lopez, récent vainqueur des cantonales partielles et futur candidat à la mairie de Brignoles qu’un ancien proche accuse d’antisémitisme et d’admiration pour Hitler) ; et pour chacun qui est découvert, combien continuent dans l’anonymat?

Il n’y a pas d’ « erreurs » de casting, ni de « dérapages » ou d’accidents isolés. Ces militants et sympathisants qui se dévouent pour être candidats n’ont simplement pas toujours intégrés les codes de communication actuels et reflètent la réalité du FN ; un parti qui n’existerait pas sans son assise basée sur le racisme et la xénophobie la plus primaire, un parti qui permet d’abriter bien au chaud les nostalgiques de Pétain, Hitler et Mussolini, et si des fois pour progresser il y a besoin d’en écarter un ou deux, ça ne changera rien au fond du problème. Dédiabolisation mon cul !

3 réflexions au sujet de « FN : Investitures et dédiabolisation FAIL »

  1. Ping : Fidélité à son histoire FAIL | FailFaf

  2. Ping : Diversité FAIL | FailFaf

  3. Ping : Départ vers le FN FAIL | FailFaf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *