Archives mensuelles : mai 2015

Dégager les provocateurs fascistes WIN

Même à l’étranger, les fachos français s’invitent dans les manifestations progressistes. Mardi 26 mai, c’est Laurent Ozon qui s’est pointé à un rassemblement de sans-papier à Bruxelles dans le but évident de chercher la baston. Laurent Ozon est un des principaux tenants français de l’écolo-fascisme. Après avoir grenouillé quelques temps avec une partie de la nouvelle droite, il s’est rapproché des identitaires, ce qui n’a rien d’étonnant au vu de sa principale marotte, le localisme (il est le fondateur et le président du mouvement localiste identitaire Maison Commune). À l’occasion du congrès de Tours du FN en janvier 2011, il est directement catapulté au bureau politique du Front National par la toute nouvelle présidente du FN, Marine Le Pen. Il y est délégué à la formation, mais devient surtout le M. écologie du Front National et est pendant quelques temps de plus en plus en vue. Mais ça ne durera pas car son obsession pour l’immigration cadre mal avec la politique de dédiabolisation du Front et qu’il apprécie peu de se faire recadrer par sa présidente. Dès le mois d’août de la même année, il quitte donc le FN après avoir été désavoué par Marine Le Pen suite à des propos trop ouvertement racistes. Depuis, Ozon fait ce qu’il aime le plus : être le chef et cracher sur les immigrés, il est ainsi le président du faible mouvement pour la remigration.

L’appel de son mouvement à venir perturber le rassemblement des sans-papier, n’a pas soulevé les foules, si ce n’est Ozon lui-même. On voit bien à quel point ce mouvement est une coquille vide servant juste à ce mégalo à exister.

L'appel du mouvement remigration à venir perturber le rassemblement.

L’appel du mouvement remigration à venir perturber le rassemblement.

Comme le relate la LCR, l’intention belliciste de Ozon, ne fait pas le moindre doute et le sens de « perturber » est évident puisqu’il s’est tout bonnement pointé au beau milieu du rassemblement de sans papier pour se mettre à beugler sans sono « « Ici c’est chez nous, vous n’avez rien à faire ici ! ». Les sans papiers et leurs quelques soutiens ne l’ont évidemment pas laissé causer bien longtemps de la sorte.

Mais Ozon est peut-être con mais pas tout à fait fou. Faute de troupes, il s’était adjugé pour l’occasion les services d’une mini milice locale et s’était trouvé 4 membres de Nation (groupe nationaliste-révolutionnaire de Belgique francophone) pour lui servir de gros bras.

Les 4 agresseurs de Nation prenant la pause (photo tirée de l'article de La Horde)

Les 4 agresseurs de Nation prenant la pause (photo tirée de l’article de La Horde).

Il avait cependant probablement vu un peu juste car les sans papiers ont eu une très bonne réaction déterminée et surtout très collective et la bagarre déclenchée par les fachos n’a pas duré bien long avant qu’ils ne doivent s’enfuir comme le montre la vidéo ci-dessous (elle aussi due à la LCR-SAP). Cette fois pas de SO philofasciste pour venir aider les fachos !

Pour voir la vidéo cliquer ici !

En l’occurrence, le coup d’éclat d’Ozon tient surtout du ridicule coup de cuillère émoussée dans l’eau. Mais Ozon a immédiatement après appelé à réitérer ce genre de tentative et, de pareils abrutis tombent un jour sur une manif un peu moins apte à la riposte immédiate, ou s’ils arrivent à être plus nombreux et mieux équipés, ce genre d’initiative peut toujours se révéler dangereuses.

D’où la nécessité d’être toujours vigilants et de toujours agir sans tarder, sans leur laisser le temps d’instaurer de panique notamment. Frapper vite, frapper fort, un bon faf est un faf mort !

On conclura en rappelant (lire le compte-rendu de la LCR) que comme toujours le comportement des flics est puant. De réelles suspicions existent sur le fait que ce ne soit pas eux qui ont rencardé les fachos sur le lieu du rassemblement (qui n’était pas public), ils ont évidemment laissé les nervis foutre la merde tranquillement, pour se retourner ensuite contre les sans-papier quand ils ont viré les fafs, avant de taper tranquillement la discute avec Ozon. Dans notre lutte contre les fachos, il faut avoir toujours en tête que les flics ne sont jamais de notre côté, jamais. Ils peuvent ponctuellement (même si ça devient rare) protéger d’une attaque de faf, voir filer des infos sur les mouvements de fafs, ils peuvent ponctuellement s’opposer aux fachos. Mais in fine, ils ne sont jamais du côté des antifascistes ni des principale victimes des fachos ; les racisés. Chaque fois qu’on fait confiance à un flic en tant qu’individu ou à la police en tant qu’institution, chaque fois qu’on leur file un renseignement ou qu’on coopère avec eux, on créé une faille qu’on leur dévoile et qu’ils ne manqueront jamais d’exploiter.

Diffuseurs FAIL

Pour la deuxième fois en peu de temps, on voulait causer cinéma. Contrairement à Acta non verba ou à Antifa attitude, il ne s’agit pas d’une production militante antifasciste. Surtout, contrairement aux autres, il s’agit d’un film que nous n’avons pas vu et dont nous ne savons pas grand chose. Nous insistons sur ce point car après tout il se peut que Un Français ne soit pas un bon film. Le choix d’avoir fait du personnage principal un bonehead (choix un peu trop récurrent quand on veut mettre en scène un facho violent), peut par exemple déboucher sur une série de clichés. Le synopsis (le salop de faf, alcoolique et violent qui fait un gosse, veut se ranger etc… mais ce n’est pas facile) peut aussi laisser craindre un film moraliste à la mord moi le nœud qui dessert plus l’antifascisme qu’autre chose.

Mais de toute façon, ce n’est pas pour sa qualité potentielle que nous voulons parler de ce film.

A en croire son réalisateur, l’ensemble des salles où était prévue une avant-première auraient finalement annulé. De même sur les 100 salles prévues pour la sortie du film, moins de 50 aurait finalement maintenu la programmation. L’argument avancé par les exploitants serait la peur des représailles d’extrême-droite. Nous espérons ne pas tomber dans un vulgaire coup de comm’ du réalisateur puisqu’après tout, c’est la seule source de tous les articles que nous avons lu sur le sujet, mais en soi rien ne nous pousse à le penser.

Étonnemment, on ne les voit jamais déprogrammer les merdes capitalistes, impérialistes, sexistes, racistes ou homophobes qui sont perpétuellement à l’affiche par peur des représailles anticapitalistes, internationalistes, féministes, antifascistes et LGBTI.

Parce que l’industrie du cinéma de masse est une sombre merde, parce qu’il serait temps de faire changer la peur de camp, le moins que nous puissions faire est ce petit coup de projecteur.

A noter que notre optimisme béat nous laisse entrevoir dans ce court trailer quelques raisons d’espérer que le réalisateur puisse être un peu mieux renseigné sur son sujet que certains autres ayant essayé de le traiter au cinéma. Ainsi, la scène où les naziskin font boire des produits toxiques avec de la bière à un noir ressemble bien à une allusion au meurtre de James Dindoyal (jeune mauricien assassiné en 1990 selon ce mode opératoire par deux des dirigeants des JNR première génération). En extrapolant un peu, la seconde et demie où on aperçoit les bonheads tapant un skin au bomber retourné pourrait laisser entendre que pour une fois il y aurait peut-être un film français montrant un skinhead non facho (auquel cas il serait temps d’en finir avec le mythe des redskin se baladant avec le bomber retourné, parce que c’est bien rare d’en croiser, et que ces dernières années, le principal groupe de skins se sapant ainsi, ce sont les nazis des Boixos Nois, sans compter un ou deux groupes hooligans des balkans tout aussi faf). Avec un peu d’imagination (mais là, c’est sûrement une pure vue de notre esprit) on peut même trouver que le très jeune punk qui shoote les skins quasi à bout portant avec ce qui ressemble bien à une carabine peut faire penser aux tirs de Laurent Jacqua qui envoya Sniff en chaise roulante et Olivier Berton au cimetière.

PS : entre la 1ère rédaction de cet article et sa publication, nous avons lu ce billet de Diastème, le réalisateur, qui nuance un peu sans le démentir le boycott dont serait victime son film (il y aura finalement quand même quelques avant-première et sûrement plus de 50 salles à le diffuser).

Citoyennisme et apolitisme FAIL

On a vu ici que les fachos pouvaient s’incruster dans nos initiatives dans le but de nuire à l’extrême-gauche. Mais ils peuvent aussi parfois prendre place dans « nos » manifs, où ils se « croient » légitimes. Ce weekend, ce fut le cas dans plusieurs des manifestations organisées un peu partout en France contre Monsanto.

La chasse aux fascistes est ouverte !

Pourquoi des guillemets à « nos » et à « croient » ? Parce que comme on va le voir ci-dessous, ces manifestation sont organisées par des gens parfois à l’opposé absolu de l’antifascisme révolutionnaire et que ces organisateurs donnent bien raison aux fachos de s’y croire légitime.

Après avoir été qualifié de blog à la solde du lobby de la corrida suite à cet article, on va maintenant avoir le droit d’être taxé d’être à la solde du lobby des OGM, si pour une fois on pouvait être rémunéré par Monsanto … Qu’importe, en écologie comme ailleurs ce qui compte, ce ne sont pas les sombres manipulations de quelques fachos ou philofascistes mais bien la lutte réelle menée sur le terrain. Or le pire coup de poignard qu’on pourrait donner aux luttes écologistes serait d’en taire les limites et d’accepter de partager nos combats avec les fascistes. Les fachos ont toujours essayé d’infiltrer les luttes écolos (dossier bien utile sur les fafs et l’écologie ici) et certains écolos les aident bien.

Entendons nous bien, le mot d’ordre des manifs de ce weekend, tout discutable qu’il soit, n’est ni illégitime ni fascisant. Il se trouvait d’ailleurs dans ces manifs une large majorité de personnes progressistes bien intentionnées et même quelques antifascistes et révolutionnaires. Mais aussi un certains nombre de conspirationnistes anti chemtrails, quelques fachos purs de divers horizons et hélas un très grand nombre de « citoyens » « apolitiques ».

Chassons les nazis !

C’est ce que nous pouvons voir dans cette vidéo filmée à Strasbourg par Taranisnews.

Comme ils le disent eux-même, ces tristes abrutis sont des « natios » se revendiquant du Cercle Proudhon.

Comment, vous ne connaissez pas le cercle proudhon ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal, vu le détail de l’histoire qu’il représente ! Ce groupuscule fondé en 1911 par le journaliste Alfred-Georges Gressent, ancien anarcho syndicaliste devenu disciple du monarchiste Maurras, et Edouard Berth, ancien syndicaliste révolutionnaire proche de Georges Sorel, n’a existé que 3 ans et se revendiquait nationaliste, antisémite et partisans de la grève générale insurrectionnelle. Avec un tel fatras idéologique, il n’est pas étonnant de voir ce cercle ressurgir dans les temps de confusionnisme triomphant qu’on connait. Ce syncrétisme et ce saint crétinisme permettent à son héritage d’être régulièrement revendiqué tant du côté de l’Action Française (origines obligent) que du Gud (en l’occurrence) ou des solidaristes de Troisième Voie. Mais c’est actuellement la sphère soralienne qui a surtout repris le créneau pour faire vivre son empire commercial. Kontre Kulture a édité en 2014 les cahiers du cercle Proudhon avec en préface le mémoire sur le sujet de Pierre de Brague, lui même membre d’Egalité et Réconciliation. Depuis, Pierre de Brague est un des orateurs en vue d’E&R : longue présentation vidéo de son travail sur E&R TV en plein d’épisodes, dédicaces avec les auteurs de Kontre Kulture au théâtre de la main d’or le 9 février 2015, conférences d’E&R à Nantes le 20 décembre 2014 et le 9 mai 2015, dîner-conférence à 25€ en Normandie le 11 avril 2015, conférence à Toulouse le 6 mars 2015  …

En 2014 à Aix-en-Provence, les soraliens Marion Sigaut et Pierre de Brague faisait même une conférence dont la comm' portant pourtant bien la griffe E&R était signée Action Française, c'est beau l'oeucuménisme !

En 2014 à Aix-en-Provence, les soraliens Marion Sigaut et Pierre de Brague faisaient même une conférence dont la comm’ portant pourtant bien la griffe E&R était signée Action Française, c’est beau l’oeucuménisme !

Cette liste incomplète pour dire que le cercle Proudhon semble bien être la lubie du moment des soraliens et qu’il y a nécessité à faire connaître le cercle Proudhon dans les réseaux militants (et une fois pour toute, non ça n’a rien d’anarchiste, même teinté de misogynie et d’antisémitisme à la Pierre-Joseph) ainsi que son logo. On risque d’en entendre parler dans les temps à venir et la vigilance va être nécessaire.

Le logo du cercle Proudhon, tout un programme à lui seul !

Le logo du cercle Proudhon, tout un programme à lui seul !

Finissons-en avec cet apparté et revenons au sujet de la manif de samedi à Strasbourg. 2 gus se baladent avec un T-Shirt avec le logo du cercle Proudhon et une pancarte « Natios et écolos », des antifascistes décident donc de les virer de la manif. Jusque là, rien d’extraordirnaire.

Les deux fachos avec leur T-shirt du cercle Proudhon et leur comparse en civil (avec la veste en Jean et les lunettes).

Les deux fachos avec leur T-shirt du cercle Proudhon et leur comparse en civil (avec la veste en Jean et les lunettes).

Sauf que les fachos en question ont immédiatement trouvé des alliés ; en premier lieu le service d’ordre de la manifestation. Ceux-ci, arguant de l’apolitisme de la manifestation et de la cause, tiennent à permettre aux fachos de manifester parce que « on est tous humains, on ne fait pas de politique ». ça c’est de l’argument, et avec ça, ce n’est pas une mais trois fois que le SO fait son possible pour réintégrer les fachos dans la manif (après un petit passage des fafs dans les jupes des flics parce qu’on est pour la révolution conservatrice mais on sait où sont ses alliés) !

A la droite du facho qui l'applaudit à tout rompre, une membre de l'orgainsation prend leur défense parce que

A la droite du facho qui l’applaudit à tout rompre, une membre de l’orgainsation prend leur défense parce que « on est tous des terriens » (xénophobes envers les ET, avec ça) et, vieille antienne philofasciste, aux antifascistes présents : « c’est vous les fascistes ». Quizz, à quelle organisation appartient cette militante bardée de badges ?

Le tout avec le soutien d’une partie pas anodine des manifestants, toujours sous couvert d’apolitisme et de relativisme. Voilà qui pose plusieurs problèmes et qui amène quelques remarques liminaires.
1) Quand bien même il s’agirait d’un cadre apolitique, disons un concours de pétanque, il n’est nul lieu où les fachos sont acceptables. Il n’y a pas de cadre où il est acceptable de cotoyer des racistes, homophobes, antisémites, négationnistes… Les fachos ne sont nul part chez eux sinon dans les poubelles de l’histoire, il n’y a ni lieu ni dates où la chasse ne soit pas ouverte.

Saison ouverte pour la chasse aux nazis.

2) Les manifestations contre Monsanto, les OGM et le brevet du vivant sont évidemment, comme l’ensemble des luttes écologistes, tout sauf apolitiques. C’est la logique même du capitalisme qui est en cause et les luttes écologistes passent obligatoirement par un affrontement sans concession du mouvement social avec le capitalisme. Or n’oublions jamais que les fachos n’ont pas d’autre raison d’être que de constituer un rempart pour le capitalisme contre le mouvement ouvrier dont ils veulent la mort.
3) Les arguties citoyennistes sont à la mode bien au-delà des questions écolos. On trouve de plus en plus de gens qui, sous prétexte de vouloir faire de la politique autrement, revendiquent l’apolitisme et veulent ériger un caractère citoyen au-delà des barrières politiques. En plus d’être stupide, c’est absolument stérile, car celles et ceux qui en profitent le plus sont bien évidemment ceux qui ont le plus intérêt à briser le cordon sanitaire. C’est ainsi que les fachos et conspirationnistes divers ont par exemple très facilement gangrenné puis récupéré les embryons de mouvement des indignés en France ou les cadres anonymous France. L’apolitisme et le citoyennisme sont des tares à éradiquer en toute urgence, pas besoin d’arborer les couleurs d’une orga pour lutter, mais ses idées et le camp choisi dans la guerre de classes doivent s’afficher à tout vent !
4) Ce n’est pas parce qu’on revendique l’apolitisme qu’on est apolitique, ni même qu’on n’a pas d’appartenance partisane. Ici par exemple, le Service d’Ordre philofasciste était entre autre composé de militants de Nouvelle Donne, organisation qui se dit à la gauche du PS et qui est une des figures de proues de cette soi-disant « politique autrement », organisation dont le philofascisme s’est déjà exprimé à de nombreuses reprises (voir par exemple ici, ici  ou ).
5) Sur l’argument « nous sommes tous des humains », une réponse a déja été faite dans un grand film militant :
6) Rappel toujours utile : Non, il ne faut pas laisser tranquiles les fachos au nom de la liberté d’expression et non, il ne faut pas parler avec tout le monde !

EDIT

Confusionnisme.info nous en apprend un peu plus sur les 3 fachos en question (dont un est un pseudo journaliste accompagnant les deux autres) : Strasbourg : portrait des deux fachos anti-Monsanto

Troller nos initiatives FAIL

Vous vous souvenez des petites raclures pseudo journalistiques de l’Agence Info Libre ? Et bien il semblerait qu’ils aient fait des émules. En tous cas, ils ont bien influencé E&R TV qui a maintenant mis à contribution leur universitaire-militaire de service. Ces derniers temps on a en effet pu voir la gueule de fouine de Vincent Lapierre dans différentes initiatives de gauche sur Paris. Les méthodes sont exactement les mêmes, s’incruster dans des débats, meetings ou autre, filmer tantôt en caméra cachée, tantôt bien visiblement en se faisant passer pour journalistes, interroger tout et n’importe qui, faire un montage pourri et diffuser sur le net.

Quand l'agence info libre devait se faire consoler par leurs amis les flics fachos.

Quand l’agence info libre devait se faire consoler par leurs amis les flics fachos.

On a ainsi pu voir Lapierre faire son show à une récente initiative d’Acrimed par exemple. Le 12 mai dernier, par contre, il n’a pas trop fait son chaud. Venu avec sa collaboratrice faire son parasite à une projection-débat du film de Carmen Castillo On est vivants, il a fini par se faire griller par le SO et raccompagner vers la sortie.

Quand Vincent Lapierre ne joue pas au pauvre journaliste victime de la violence gauchiste, il aime poser avec son famas.

Quand Vincent Lapierre ne joue pas au pauvre journaliste victime de la violence gauchiste, il aime poser avec son famas.

Comme de bien entendu, il a fait un montage tellement moche que ça donne mal au crâne, enregistré quelques commentaires totalement à la masse et sorti une vidéo de près de 10 minutes pour se plaindre des atlantistes pro-américains hyper violents qui l’ont lâchement agressé en déni total de la démocrassie. Vidéo immédiatement diffusée par toute la sphère soralienne. Ce petit jeu ridicule de victimisation (qui cadre bien mal avec le profil surtestostéronné soralien) ne doit pas faire hésiter une seule seconde à les dégager de nos initiatives. Au contraire, c’est à force de pouvoir jouer les parasites en toute impunité qu’ils gagnent en assurance et en audience. Et pour celles et ceux qui auraient des scrupules à les dégager, rappelons que quand c’est dans leurs initiatives qu’on vient porter la contradiction, les soraliens, eux, répondent par la tentative de meurtre !

Par ailleurs, les soraliens, jamais à court de paradoxes, couplent leur antienne victimaire avec des menaces contre l’un des membres du SO qui a dégagé Lapierre en affichant au maximum sa gueule sur le net. Ils doivent pourtant savoir qu’eux aussi ont leurs tronches répandues partout sur le net (et parfois sur les trottoirs) et il serait préjudiciable pour le documentaire hagiographique de Lapierre de devoir connaître de nouveaux retards1 juste parce que son réalisateur découvrirait ce que c’est que de se prendre un vrai coup de boule casqué, qu’après on ne continue pas à blablater comme si de rien n’était.

  1. d’abord anoncé pour fin 2013, puis pour le 5 mars 2014, le documentaire de Lapierre sur Chavez n’est toujours pas paru, la sortie du premier épisode sur trois est finalement annoncé comme imminent []

1er mai nationaliste FAIL

Objets trouvés : fachos toulousains cherchons désespérément le zoli drapeau perdu à l'occasion de l'hommage qu'on voulait rendre à Sainte Jeanne d'Arc le 1er mai 2015.

Le 1er mai, les nationalistes toulousains voulaient rendre hommage à Jeanne d’Arc pour perpétuer la tradition pétainiste. Leur petite sauterie ne s’est pas déroulée comme il l’aurait voulu. Voir sur le site de l’UAT.

Par ailleurs, vu la récurrence du problème et toujours dans un souci d’oeuvrer pour le bien de tous, FailFaf annonce à ses amis fachos, qu’il a ouvert une section Objets trouvés.

Enfin, nous rappelons à tous les antifa, que pour avoir de beaux fails de fafs, il faut parfois les aider un peu. Nous précisons donc à toute fin utile que les hommages à Jeanne l’anglophobe se poursuivent la semaine prochaine, le 10 mai.

A Paris, les sphères nationalistes (surtout les pétainistes de jeune nation) ouvrent le bal en se rassemblant à 10h place de la madeleine en vue de défiler. Les royalistes et autres cathos intégristes (Renouveau Français, civitas, manif pour tous…) appellent eux à pic-niquer à 12h place St-Augustin puis à défiler à 14h30. A Nice, ils organisent une messe en matinée, puis diverses célébrations.