Archives mensuelles : mai 2014

Place des femmes au FN FAIL

Dans sa lutte contre l’Islam (cache sexe de la lutte contre les arabes et les étrangers), Marine Le Pen (FN) n’a pas hésité lors de la convention de Lille en février 2012 à instrumentaliser le droit des femmes que l’Islam remettrait en cause (le FNJ avait déjà donné dans le genre).

L’hypocrisie consistant pour ce parti à détourner les thématiques féministes alors même qu’il est un des plus grands ennemis de l’émancipation des femmes était rapidement apparue au grand jour.

Trois semaines après cette convention, Marine Le Pen affirmait sur TF1 le 5 mars 2012 qu’elle était prête à dé-rembourser l’IVG s’il lui fallait faire des choix budgétaires. Trois plus tard, le jour même de la journée internationale de lutte pour le droit des femmes, la candidate front national confirmait ses propos, utilisant l’abject terme d’avortement de confort sur France 2.

Marine Le Pen, lors de la convention de Lille en 2012.

Marine Le Pen, lors de la convention de Lille en 2012.

Quand il s’agit de s’attaquer au droit des femmes à disposer d’elles-mêmes, Marine Le Pen peut compter sur le soutien de toute sa petite famille de dirigeants du FN. La nièce, la députée Marion Maréchal Le Pen, a tenu des propos similaires, ajoutant avec classe «Ce n’est pas à l’Etat de réparer les inattentions des femmes». De même, le compagnon, Louis Aliot, vice-président du front national avait fait siens les propos pour le déremboursement de « l’avortement de confort ». Enfin, le père, Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du FN et opposant historique au droit à l’avortement, n’a pas manqué de saluer sa remise en cause en Espagne.

S’il vous fallait encore une preuve du sexisme atavique du Front National, les récentes élections européennes vous offrent une démonstration en gévacolor. Pour éviter de rajouter encore une condamnation à sa longue liste, le Front National a respecté pour ses élections les règles légales sur la parité. Un respect de courte durée toutefois puisque dès le lendemain de l’élection, deux éluEs du FN étaient débarquées pour laisser la place à des hommes ! L’une d’elles, Joëlle Bergeron a d’ailleurs assez mal pris ce qu’elle qualifie de diktat et quitte le parti, tout en démissionnant tant de son poste de conseillère municipale à Lorient que de conseillère communautaire de l’agglomération.

Désobéissance municipale WIN

Nous avons pas mal causé des candidats d’extrême droite aux municipales, il nous faudra donc revenir prochainement sur ce qu’ils sont devenus une fois élus. En attendant on va commencer par un des plus médiatiques de ces nouveaux élus de l’extrême-droite, Robert Ménard, l’ancien secrétaire général de reporter sans frontière, qui s’est fait élire maire de Béziers sur une liste Rassemblement Bleu Marine, qui refuse l’étiquette d’extrême-droite mais s’entoure d’identitaires après avoir été élu avec le soutien du FN !

Fidèle à la ligne du FN, le maire élu depuis seulement un mois multiplie les annonce pour essayer de se donner une image hyperactive par opposition aux autres partis qui seraient trop inertes. Ainsi, après son très démagogique et sécuritaire couvre-feu nocturne pour les mineurs de moins de 13 ans, l’édile vient d’annoncer un arrêté municipal interdisant d’étendre du linge au balcon ou aux fenêtres le jour.

Si Béziers est connu pour sa feria, son équipe de Rugby et ses vins de l’Hérault, la ville s’illustre dans un autre classement : la deuxième ville du département était ainsi 5ème dans le classement 2011 des villes les plus inégalitaires de France en fonction de l’indice de Gini.

L’extrême-droite qui prétend porter la voix « des petits » est en fait la pire arme de la bourgeoisie. Ainsi, Robert Ménard pourrait chercher à réduire les inégalités, mais il préfère cacher la pauvreté par la répression. Évidemment les riches disposant d’un jardin en ville pourront faire sécher leur linge au soleil bien caché, mais les plus pauvres se contenteront du traditionnel tancarville dans leur salon, car une ville avec partout du linge au fenêtres, ça fait décidément trop pauvre et ça ne donne pas une bonne image (peut-être également que ça donne une image trop « méditerranéenne »). Mais que les Biterrois se rassurent, leur maire a tenu à préciser qu’ils pourraient sortir leur linge … entre 22 heures et 6 heures du matin, sûrement pour le faire sécher au clair de lune.

Robert Ménard : Pas de fachos dans nos quartiers. Fuck FN !

La photo ci-dessus n’est qu’un montage, mais voilà une idée d’action de désobéissance certes bien insuffisante mais sympathique et surtout facile à reproduire (une banderole avec son véritable linge propre suffit, pas besoin de bousiller 6 T-Shirt blancs) !

Les experts au FN FAIL

Le front national est un parti à tendances populistes. Il essaye sans cesse de se démarquer des autres partis (le système UMPS) pour faire croire qu’il est différent. Dans ce cadre là, il aime bien cracher sur les technocrates et les experts en tout genre (en fait, surtout quand ils ne disent pas comme eux, ce qui, vu du FN, est une preuve d’incompétence). Mais le FN est aussi un parti opportuniste et électoraliste. Dans ce cadre là, n’étant pas à un paradoxe près, il aime montrer qu’il est un grand parti sérieux et raisonnable, comme l’UMP et le PS tant décriés. Il aime à faire croire qu’il est apte à gérer le pays et pour cela, n’hésite pas à s’appuyer sur ses propres experts. Lors de la campagne présidentielle 2012, ils avaient essayé d’asseoir leur programme sur les travaux d’experts économistes extérieurs au parti, mais ce fut un tel FAIL qu’ils ont du se résoudre à compter sur leurs propres forces. ça tombe bien, des experts ils en ont une pleine brassée au FN.

Ils ont des experts en géopolitique.

Quand  l'expert en géopolitique Aymeric Chauprade confond le drapeau Tunisien et le drapeau Turc.

Quand l’expert en géopolitique Aymeric Chauprade confond le drapeau Tunisien et le drapeau Turc.

Aymeric Chauprade est multi-diplômé (enfin, c’est lui qui le dit !) et expert en géopolitique … mais confond la Tunisie et la Turquie !

Ils ont des experts en laïcité

Démonstration de laïcité par l'expert Louis Aliot.

Démonstration de laïcité par l’expert Louis Aliot.

Le Vice-Président du FN chargé de la formation et des manifestations ne se réclame pas directement comme expert en laïcité mais ça ne l’empêche pas d’agir comme tel, par exemple en donnant des leçons sur l’utilité de la laïcité sur Public Senat, en écrivant une tribune à la presse pour donner des leçons de laïcité aux sionistes du CRIF, en en faisant une de ses 8 priorités de sa campagne aux municipales… Il se murmure également qu’il n’est pas étranger au point du programme du FN intitulé « La laïcité: une valeur au cœur du projet républicain« . Ce n’est pas pour autant que ça l’a gêné le 18 avril dernier pour défiler portant la caperutxa lors de la très catholique procession de la Sanch à Perpignan. 

Mais aussi des experts en liberté d’expression

Experts : Marine Le Pen chantre de la liberté d'expression.

Marine Le Pen chantre de la liberté d’expression.

La présidente herself mouille sa chemise. Dans une longue interview accordée par le très servile JDD, elle s’est ainsi faite une grande défenseuse de la liberté d’expression concernant  son allié Geert Wilders du PVV néerlandais en déclarant :

J’ai lu qu’il avait comparé le Coran à Mein Kampf, c’est son opinion. On a encore le droit d’avoir ces opinions-là, je crois, non?

Il faut dire que « ces opinions-là » ne sont pas très lointaines de celles de Marine Le Pen qui avait en 2013 affirmé et confirmé qu’elle comparait les prières de rue (musulmanes, pas celles de son compagnon !) à l’occupation allemande, l’occasion déjà à l’époque de dénoncer le « délit d’opinion ». La liberté d’expression est donc une marotte ancienne et récurrente pour Marine Le Pen. Ce combat semble quand même avoir quelques limites quand elle menace la presse de porter plainte pour diffamation ou quand elle intente (et perd évidemment) un procès contre ceux qui osent la traiter de fasciste. Parole d’experte, la liberté d’expression, a des limites et surtout ne fonctionne que dans un sens !

Police nationale FAIL

Depuis quelques temps, la police à décidé de prendre à bras le corps le problème de son image qui n’est pas toujours reluisante. Certes pour l’instant la vision des flics par la population reste largement positive, mais le problème est qu’elle va se dégradant, malgré la continuelle propagande.

3 français sur 4 ont encore une bonne image de la police.

3 français sur 4 ont encore une bonne image de la police.

Et puis heureusement pour la police que beaucoup de français sont racistes parce que sinon, le taux de confiance chuterait sacrément vu qu’ils ne sont pas loin de la moitié à penser que les flics font de la discrimination vis-à-vis des personnes d’origine étrangère.

45,7% des personnes interrogées pensent que la police discriminent les français d'origines étrangères

45,7% des personnes interrogées pensent que la police discriminent les français d’origines étrangères

Ça c’est un peu embêtant quand même, parce que ça va à l’encontre de la propagande républicaine selon laquelle la police est là pour défendre les belles valeurs de notre république que sont la liberté, l’égalité et la fraternité.  Manquerait plus qu’un jour tout le monde finisse par comprendre que la police n’est là que pour défendre le pouvoir des dominants sur les dominés !

Mais il y a plus grave, les flics ont le blues et le moral dans les chaussettes. Ainsi, un sur deux serait psychologiquement épuisé et plus d’un sur dix se dit au bout du rouleau (si vous vous en foutez, rappelez-vous quand-même que ces gens ont des armes). En cause parmi d’autres facteurs, l’impression d’être mal-aimés (59,2% pensent avoir une mauvaise image auprès de la population) et d’être dénigrés par les média (87%). Que ceci ne corresponde pas à la réalité (puisque les 3/4 de la population affirme accorder sa confiance à la maison parapluie et que la presse passe son temps à lui cirer les paraboots) est de peu d’importance car c’est le ressenti qui compte et qu’à ce rythme là, ça risque de nuire sacrément à l’ambiance et à l’efficacité de l’armée schtroumpf.

ACAB, flics porcs assassins

La police a donc décidé de s’attaquer sérieusement à ce déficit d’image qu’elle lie à un déficit de communication, une forme d’opération dédiabolisation si on veut. Un moyen de moderniser la communication était d’investir plus les réseaux sociaux, alors pour rapprocher la communication des citoyens, des comptes twitter ont été créés pour les différentes directions départementales ; modernités et proximités seraient les mamelles d’une communication efficace. Comme pour chaque département a ainsi été créé un compte de la Direction Départementale de la Sécurité Publique d’Ille et Vilaine.

Compte twitter de la DDSP 35.

Compte twitter de la DDSP 35.

Las, les Community Manager, même de la police, sont des êtres humains avec leurs faiblesses au nombre desquelles on compte l’humour. Un humour parfois douteux qui semblent directement inspirés des blagues de Dieudonné sur la Shoah et les juifs.

Voici donc la blague qu’a postée le compte Police nationale 35, le samedi 3 mai, soir de la finale de la coupe de France de football perdue par le Stade Rennais face à ses voisins guingampais.

L'humour policier !

L’humour policier !

C’est drôle de comparer le lieu où les supporters déçus vont pisser à un endroit où ils se lamentent sur leur sort d’éternels supporters déçus. Le problème est que la blague, appuyée sur un jeu de mot, comporte une toute autre dimension. Pour info, le mur des lamentations est le principal lieu sacré accessible au public pour les personnes de confession juive ! En somme, comme si on mettait une photo d’un endroit où tout le monde vomit et qu’on disait, pour rire bien sur, que c’est la basilique Saint-Pierre du Vatican. On pourrait même la faire publier dans Charlie Hebdo, à condition de mettre aussi une photos d’étrons et de légender « la kaaba » parce que pour Charlie, l’important est d’être vulgaire en s’attaquant aux musulmans.

Sur twitter, il y a toujours quelqu’un pour le dire quand ton humour ne passe pas. Ça n’a pas manqué ce coup ci et plusieurs internautes ont signifié au compte police nationale qu’ils trouvaient légèrement offensant de voir comparer le principal lieu sain d’une religion à un lieu servant de pissotière à des footeux déçus. Plus tard dans la soirée, la police nationale 35 a donc posté sur twitter ses excuses :

Les excuses du CM de la DDSP 35

Les excuses du CM de la DDSP 35

Suivi d’un autre message adressé à deux des plaignants.

Les excuses continuent.

Les excuses continuent.

Alors là oui, d’accord. Il faudrait vraiment être un grincheux pour ne pas admettre. Déjà, c’est par rapport au football uniquement (sous-entendu pas à la religion), c’est donc intouchable. Et puis comme l’indiquent les guillemets, c’était un jeu de mot sur le terme « lamentations », donc c’était de l’humour. Et ça, c’est imparable, si c’est de l’humour, c’est pas méchant, c’est pas antisémite, on peut pisser à la gueule d’une religion si c’est de l’humour. D’ailleurs, la défense est exactement la même que chez Dieudonné « C’est pas de l’antisémitisme, c’est de l’humour ». Au ministère de l’intérieur, on sait bien que personne n’aurait jamais songé à interdire les spectacles humoristiques de Dieudonné sous prétexte qu’ils sont antisémites. En plus, on ne peut qu’être vraiment rassuré, puisque le CM de la DDSP 35 présente ses excuses. En plus du banal « désolé », on a le droit à un Mea Culpa, issu du Confiteor, ce qui prouve quand même que la police respecte les religions, enfin au moins une !

Allons, au final c’est plutôt rassurant de voir que dans la police, c’est des gens comme les autres, qui font de l’humour, des erreurs et flirtent habilement avec l’antisémitisme. D’ailleurs, comme le CM de la DDSP 35 semble être un sacré gai luron, on l’inviterait bien à un barbecue, un de ses quatre.

Un commissariat du XIIIème arrondissement de Paris.

Un commissariat du XIIIème arrondissement de Paris.

Un commissariat de Villiers-le-Bel

Un commissariat de Villiers-le-Bel

On vous servira une spécialité grecque de poulet rôti à la flamme.

Omelette antifasciste WIN

La dernière visite officielle de Marine Le Pen en Seine Maritime, c’était à Elbeuf le 28 février pour soutenir Nicolas Bay, candidat aux municipales. Du fait d’une manifestation antifasciste, c’est sous la protection de 50 CRS entourant la salle de la Rigole qu’elle avait du tenir sa conférence de presse avant de sortir sous les huées des habitants du quartier.

Las les deux compères sont entêtés et ont décidé de se remontrer ensemble en public à Sotteville-lès-Rouen, cette fois Nicolas Bay soutenant Marine Le Pen candidate aux européennes sur la circonscription nord-ouest. C’est Paris Normandie qui annonçait dès le mardi précédent la venue de Marine Le Pen sur le marché de cette ville populaire, très largement ancrée à gauche. Pourtant, le Front National sait qu’il n’est pas toujours le bienvenue sur les marchés populaires (l’épisode sottevilais a d’ailleurs semble-t-il rappelé de mauvais souvenir à Romain Vaudan).

Rapidement, les militants d’extrême-droites commencent à répandre sur twitter la nouvelle de la venue de leur messie (qu’on ne risque pas de prendre pour une lanterne), du RBM aux identitaires. Le samedi, c’est d’ailleurs Nicolas Bay lui-même qui confirmait l’information.

Mais évidemment, l’information ne tombe pas sous le nez que des militants d’extrême-droite.

1ers twitts plutôt narquois quand à la venue de Marine Le Pen à Sotteville-Lès-Rouen

1ers twitts plutôt narquois quand à la venue de Marine Le Pen à Sotteville-lès-Rouen

Rapidement l'idée d'un comité d'accueil commence à se propager.

Rapidement l’idée d’un comité d’accueil commence à se propager.

Finalement, ce sont plus de 200 personnes, riverains, militants de Ras L’Front, du PCF et du NPA qui sont venus dire que le FN n’était pas le bienvenu.

« Chahutée », « bousculée » « reçoit des œufs », la couverture médiatique n’est visiblement pas celle qu’attendait la chef de file frontiste. Mais c’est Paris-Normandie qui a le mieux résumé le résultat de cette sortie au marché.

Nicolas Bay et Marine Le Pen battent en retraite

Car c’est effectivement ce qui s’est passé. Moins d’une demie-heure après être arrivée, Marine Le Pen a du partir précipitamment sous la protection des CRS, sans avoir pu faire campagne.

C’est une belle leçon de politique qui a été donnée hier à Sotteville, une leçon qui pourrait porter conseil aux habitants des autres villes où le FN espère parader béatement.

Leçon de gastronomie enfin, car maintenant chacun saura que chez les antifa, on ne fait pas d’omelette sans casser du faf !