Archives mensuelles : août 2013

FN: Tête haute, mains propres FAIL (2)

Marion Maréchal le Pen dénonce la fraude sociale à l'assemblée

Cette vidéo peut être visionnée ici: http://www.youtube.com/watch?v=-detjF84bm0

Joelle Mélin et le FN à la chasse aux fraudes sociales

Présentation du programme du FN à Grenoble le 22/01/2012.

Marine Le Pen veut "réserver la solidarité nationale aux français"

Dépêche AFP tirée des déclarations de M. Le Pen sur LCI le 13/05/11

Marine Le Pen contre la fraude sociale

Exemples de vidéo de M. Le Pen contre la fraude sociale sur Youtube

Ces quelques illustrations pour vous rafraîchir la mémoire au cas où vous n’auriez pas remarqué que la lutte contre la fraude fiscale est un des axes forts du FN ! En toute logique, ces interventions multiples sont traduites en propositions chocs dans le projet du FN. On retrouve ainsi cette question dans la rubrique « avenir de la nation » sous-partie « santé » où il est proposé la création d’un secrétariat d’État à la fraude, une obligation aux collectivités territoriales et établissements publics de mieux collaborer à la lutte contre la fraude, l’expulsion de tout dispositif d’aide pour les fraudeurs récidivistes… La fraude sociale est aussi citée dans la rubrique « redressement économique et social » dans la partie « dette » et bien évidemment dans le chiffrage du projet du FN ou la seule lutte contre la fraude sociale est sensé permettre plus de 25 milliards d’euros d’économies pour l’État en 5 ans ainsi que dans le « plan de désendettement 2013 de la France ».

Bien sûr, comme le montrent les exemples cités en haut, les coupables de cette fraude sociale qui ruinent la France sont tout trouvés, ce sont avant tout les étrangers, les polygames, les roms, les voyous de banlieue…

A FailFaf, on est sympa et puis, ça nous fout en l’air de voir cette racaille qui dilapide l’argent des honnêtes travailleurs français. Du coup on a décidé de filer un coup de main au FN en leur donnant la photo et l’identité d’un de ces voyous-polygames-étrangers-voleurs de poules.

Marc Lyoen, notamment condamné pour fraude au RSA

Encore un Mohamed Merah arrivé sur un bateau clandestin!

Ce dangereux individu vient d’être condamné à 500 € d’amende et à rembourser 15000 € au conseil général du Maine-et-Loire pour fraude au RSA. Les services fiscaux avaient été alertés en 2008, quand ce pensionnaire du RSA s’est retrouvé avec sur son compte la somme de 400 000 €. Notons que cette personne est un récidiviste de la fraude puisqu’il avait été condamné en 1997 à 130000 F d’amende et 6 mois de prison avec sursis pour travail clandestin.

Ah, oui, l’identité de cet affameur de bons travailleurs français? On vous l’avais promise, il est vrai qu’ils se ressemblent tous, ces gens-là. Il s’agit de Marc Lyoen, on n’a pas son adresse exacte mais ça ne devrait pas être difficile de lui mettre la main dessus pour nos glorieux Eliot Ness du Front National; cet homme est l’ancien secrétaire départemental de leur parti, régulièrement candidat aux élections, il était encore candidat de ce parti auquel il appartient aux élections cantonales de 2011. Marine, Viiiiite!

FN: Tête haute, mains propres FAIL

Le FN, ce serait plutôt les mains sales et la nausée!

« Tête haute, mains propres », tel est l’un des vieux slogan du Front National. L’un des fonds de commerce principaux du Front National reste de surfer sur le rejet et le dégout des partis politiques, solidement ancrés – à raison – dans les esprits. Là où la ficelle devient grosse, c’est que la stratégie frontiste passe par faire croire que leur parti serait dénué des défauts des autres partis de la bourgeoisie, et notamment qu’ils ne seraient pas entachés par les affaires judiciaires contrairement aux autres. Cessez de rire, charmante Elvire, car pour faire passer cette idée douteuse du « tous pourris … sauf nous! », les sympathisants du FN utilise un subterfuge dont l’efficacité tient dans la grossièreté du mensonge: « on a essayé la droite et la gauche pour la même catastrophe, mais le FN on n’a jamais essayé, on ne risque pas grand chose à tenter le coup. »

Or, s’il est vrai que nous n’avons pour l’instant jamais eu de président ni de gouvernement FN (non, non, promis, à l’heure actuelle les records d’expulsions de sans-papiers, les Roms persécutés, la peur de l’islam instrumentalisée à des fins racistes… c’est un gouvernement de gauche!), le Front National a eu ces dernières années des élus à peu près à tous les niveaux (députés, députés européens, conseillers généraux, conseillers régionaux, maires et conseillers municipaux…). Mais alors, si ils ont tant d’élus, pourquoi ne s’appuient-ils pas plus là-dessus dans leur communication? Peut-être parce qu’ils ne font pas mieux et même bien pire que les autres?

C’est ce qu’a démontré le site article 50. Sans partager leur blabla républicain ni valider le détail de leurs calculs qui sont parfois très approximatifs, il faut admettre que ceux-ci sont basés sur des chiffres vrais et donnent un assez bonne idée de la réalité. Quand ils donnent 15,68% d’élus FN condamnés sur la période 1997-2012, c’est peut-être 15% ou 16%, mais la méthodologie générale est plutôt juste et l’ordre de grandeur qui en ressort  (un taux d’élu condamné environ 5 fois plus gros au FN qu’à l’UMP et 8 fois plus qu’au PS) est indéniable!

Sur les condamnations de membres du FN (il n’y a pas que leurs élus à être pourris), il y a cette compilation non exhaustive qui a l’avantage d’être détaillée et montre par exemple que ces condamnations touchent autant les grosses pontes du parti que les militants de bases, autant les « marinistes » que les autres, que les délits sont très variés et loin de se cantonner à du « délit d’opinion » …

Mais le principal n’est pas dans le volet judiciaire des élus frontistes, l’important, c’est quand ils ont le pouvoir, qu’en font-ils concrètement, quelle gestion mènent-ils, qu’advient-il de la culture, des libertés publiques, des aides sociales… La réponse à ces questions, vous les trouverez en partie  dans le reportage Mains brunes sur la ville, réalisé en 2011 par Bernard Richard qui se penche sur Orange et Bollène, villes dirigées respectivement depuis 1995 et 2011 par les époux Bompard, ex FN, actuellement Ligue du sud.

Derrière l’humour apparent, la BD Les Mégret gèrent la ville (hors-série de Charlie Hebdo, du temps où ils faisaient autre chose que le jeu du FN) est fouillée et très instructive sur la gestion de la ville alors FN de Vitrolles par Bruno Mégret puis sa femme Catherine après son inéligibilité.

Enfin, ce rapport de novembre 97 sur les villes de Orange, Vitrolles, Marignane,Toulon et Nice contient pas mal d’éléments intéressants, sur l’éducation, la culture, l’action sociale, la gestion budgétaire…. sauce frontiste.

LMPT: liaisons dangereuses FAIL

La manif pour tous à Munich avec le néonazi Karl Richter

La manif pour tous à Munich avec le néonazi Karl RichterLa manif pour tous à Munich avec le néonazi Karl Richter

La manif pour tous à Munich avec le néonazi Karl Richter

Les photos de vacances de la manif pour tous à Munich

Vous aurez reconnu ces photos de vacances, il s’agit de l’héroïque destin international des homophobes de la manif pour tous, en villégiature à Munich. Mais savez-vous qui est cet homme avec eux, en pantalon beige et chemise grise, assez important pour eux pour que la parole lui soit donnée au micro?

Un indice, il s’agit d’un des membres de l’extrême-droite locale avec lesquels était co-organisée la sauterie.

Vous séchez? Il s’agit simplement de Karl Richter, vice-président du parti néo-nazi allemand NPD !

Le NPD, les nouveaux amis nazis Allemands de la manif pour tous

Regardez comme ils sont beaux leurs nouveaux amis du NPD…

LMPT: internationalisation FAIL

La manif pour tous n'aura tenu que trois quart d'heures dans les rues de Munich

La Manif Pour Tous sous la protection des policiers Allemands

Ils étaient déjà persuadés d’être la voix du peuple français, les réactionnaires des beaux quartiers de la manif pour tous se sont mêmes crus d’envergure internationale. Ils ont donc décidé de finir un pèlerinage sur les traces de Benoit XVI par une manif à Munich, co-organisée avec l’extrême-droite locale. Sur ces terres très conservatrices, ils devaient se croire un peu chez eux, pourtant les LGBT munichois ont mobilisé et étaient deux fois plus nombreux et cent fois plus bruyants que nos pauvres homophobes qui ont fait leur rassemblement sous haute protection policière. Malgré cela, sous les huées constantes, ils n’ont tenu que 3/4 d’heures avant de faire comme Benoit XVI ; démissionner et libérer la place.

LMPT: prendre de la hauteur FAIL

L'ULM de la manif pour tous après son crash

Un vol riche en rebondissement…

Alors que les veilleurs ont entamé leur longue marche, un militant de la manif pour tous a décidé de polluer notre mois d’aout par les airs en tractant une banderole au dessus des côtes françaises derrière cet ULM au si beau dessin. Manque de bol (ou de talent de pilote), il a ridiculement manqué son décollage de l’aérodrome de Château-d’Olonne, son fier destrier aérien y perdant quelques plumes et son train d’atterrissage. Heureusement pour lui, ce crash a eu lieu en terres vendéennes, sûrement pas les plus hostiles à sa cause.

Il marche à peine et veut conquérir les cieux,
homophobe veut grandir trop vite…

Face à l’homophobie: Athlètes WIN et FAIL à Moscou

Après avoir voté une loi pour empêcher l’adoption d’enfants russes par des couples homosexuels étrangers, la douma (parlement russe) a adopté le 25/01 à l’unanimité moins deux voix une nouvelle loi homophobe contre « la propagande de l’homosexualité auprès de mineurs ». Cette loi permet de pénaliser toute personne défendant publiquement les homosexuels mais également toute personne affichant publiquement son homosexualité ou ayant un comportement pouvant être assimilé comme tel (deux personnes de même genre s’embrassant ou se tenant par la main…). En juin, Poutine a logiquement signé les décrets d’application et certains militants appellent pour protester à boycotter les JO d’hiver qui se tiendront à Sotchi (Russie) en 2014 (ville autour de laquelle sera interdite toute manifestation durant les JO). Mais les championnats du monde d’athlétisme qui se déroulaient ce mois-ci à Moscou offraient une première occasion aux athlètes de se prononcer sur le sujet.

Nick Symmonds WIN

Nick Symmonds contre la haine, y compris envers les homosexuels.

Nick Symmonds contre la haine, y compris envers les homosexuels.

Quelques jours avant le début des mondiaux, le coureur américain de demi-fond avait publié une tribune critiquant vertement cette loi homophobe. Premier bon point vite entaché par sa promesse de ne pas en reparler sur le sol russe au nom de l’apolitisme supposé du sport et au nom du respect du pays invitant. Pourtant, pour notre grand plaisir, il n’a pas respecté cette promesse et a dédié sa médaille d’argent sur le 800m à « ses amis de la communauté homosexuelle », déclarant notamment «Que l’on soit homo, hétéro, noir, blanc, nous méritons tou.te.s les mêmes droits. Si je peux faire quoi que ce soit pour faire avancer cette cause, je le ferai, sauf à me faire arrêter.» Un grand WIN pour cet athlète qui fut le 1er à dégainer.

Emma Green-Tregaro et Moa Hjelmer WIN, fédération suédoise d’athlétisme FAIL

La coureuse de 200m suédoise Moa Hjelmer et la sauteuse en hauteur Emma Green-Tregaro ont participé à leurs premières épreuves les ongles vernis aux couleurs de l’arc-en-ciel, en signe de protestation et de soutien à la communauté LGBT. Si le geste de Moa Hjelmer, éliminée en séries, est passé inaperçu, il n’en fut pas de même pour sa compatriote, qui s’est elle qualifiée pour la finale. C’est sa propre fédération nationale qui l’a alors menacée de sanction si elle réitérait son geste. La coureuse s’est pliée à l’injonction et a alors verni ses ongles en un rouge plus traditionnel tout en continuant cependant à revendiquer son geste initial.

Les ongles vernis

Les ongles vernis « rainbow » de Emma Green-Tregaro.

Yelena Isinbayeva FAIL

Yelena Isinbayeva rétro-pédale ... dans la semoule !

Yelena Isinbayeva rétro-pédale … dans la semoule !

Yelena Isinbayeva est surnommée la tsarine des perchistes et il est vrai qu’elle brille absolument dans la discipline (elle a d’ailleurs remporté à domicile le titre de championne du monde). Elle devrait cependant en rester là et ne pas parler d’autre chose. Cette poutinienne revendiquée a ainsi le 15 aout vivement critiqué Emma Green-Tregaro et défendu la loi homophobe. Ses propos ultra-réacs et agressifs envers Emma Green-Tregaro ont provoqué un petit tollé et, le lendemain, Yelena Insibayeva a quelque peu fait marche arrière, estimant avoir été mal comprise. Elle s’est y compris défendu de toute homophobie en se disant notamment: « opposée à toute discrimination contre les personnes homosexuelles ». Ne trouvant pas d’autres explications à l’incompréhension dont elle serait victime, la tsarine a été jusque prétexter un problème lié à la langue anglaise (qu’elle maitrise parfaitement) car ce n’est pas sa langue maternelle. Pourtant, les propos tenus la veille sont très clairs et ne portent pas à confusion : « Si nous permettons de promouvoir et de faire ces trucs dans la rue, nous avons très peur pour notre nation » et « Une relation, c’est entre un homme et une femme. C’est l’histoire, la tradition. » Elle a été jusqu’à nier l’existence même des homosexuels russes en déclarant péremptoirement « il n’y a pas d’homosexualité en Russie » (on notera au passage la grande cohérence qu’il y a à d’un côté défendre une loi réprimant les homosexuels sous prétexte qu’ils mettent la nation en danger – rien que ça – et d’un autre côté dire dans la même interview qu’ils n’existent pas!). A noter que Nick Symmonds se l’est payée en beauté affirmant qu’une «jeune femme avec une telle éducation puisse être aussi en retard sur son époque. Devine quoi Yelena: une grande partie de tes concitoyens sont des homosexuels normaux et banals.» Il a également précisé que son intention première était de courir son 800m avec un autocollant arc-en-ciel mais que les menaces de répression et d’emprisonnement l’en ont dissuadé.

 Maryse Ewanjé-Epée WIN

Maryse Ewanjé-Epée au micro de RMC.

Maryse Ewanjé-Epée au micro de RMC.

La recordwoman française de saut en hauteur, retraitée, est actuellement consultante pour BFM et RMC. Il n’y a donc pas de quoi attendre que viennent d’elles des déclarations progressistes! Pourtant elle a cartonné la tsarine de la perche parlant de ses « déclarations homophobes » qui ont « gâché la fête », la qualifiant de « championne sans âme pour laquelle je ne vibrerai plus jamais de la même façon ». Il est évidemment plus facile de s’indigner de la sorte quand on est retirée des pistes et surtout quand on n’est pas sur place en Russie (on peut ainsi attribuer un demi WIN a Bernard Amsalem, président de la Fédération Française d’Athlétisme, qui a dénoncé une loi liberticide, bien que le reste de ses propos restent plus prudents et moins pugnaces). Cependant, la réaction de la fédération suédoise montre bien que hors de Russie aussi le silence est souvent préféré. Surtout, les propos de  Maryse Ewanjé-Epée vont plus loin que ce simple cas et – contrairement à Amsalem par exemple – elle ne défend pas une neutralité du sport face à la politique, regrettant au contraire « que peu d’athlètes utilisent leur notoriété pour défendre des causes majeures » et se référant à John Carlos et Tommy Smith qui étaient monté sur les deuxièmes et troisièmes marches du podium du 200m aux JO de Mexico en 1968 en brandissant le poing ganté de noir en soutien aux luttes des noirs, sans chaussures afin de symboliser la pauvreté dans laquelle était maintenus les afro-américains et avec autour du coup un collier symbole des lynchages racistes (le 1er, Peter Norman, bien que blanc et australien, portait sur le même podium un plus discret badge de soutien).

Kseniya Ryzhova FAIL

Yulia Gushchina et Kseniya Ryzhova s'embrassent après leur victoire sur le 4x 400m

Un baiser à la russe dénué de ruse.

Le 17 aout, les relayeuses russes remportaient le 4x400m devant leur public. Le lendemain, la photo ci-dessus circulait à grande vitesse sur la toile, laissant entendre que par ce baiser, Yulia Gushchina et Kseniya Ryzhova avaient utilisé la très grande médiatisation de leur victoire pour dénoncer la loi homophobe. Pourtant, aucune réaction des deux concernées ne venait confirmer cette intention et, 3 jours plus tard, Kseniya Ryzhova niait effectivement toute symbolique engagée dans ce bisou. Elle aurait pu se contenter de désavouer la rumeur, par souci de la vérité, ou pour se protéger de la répression et serait rester une salaude ordinaire. Mais non, il a fallu qu’elle aille plus loin dans la stupidité réactionnaire, se disant humiliée par le message que certains ont voulu y voir et s’empressant de préciser qu’elle et sa collègue sont mariées et ne sont que de « très bonnes amies » n’ayant « aucune autre relation », il ne faudrait quand même pas qu’on la prenne pour une gouine, la pauvre!